Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




Peur d’aller à l’école, de s’ennuyer, de ne pas réussir, tels sont les maux dont souffrent bien trop souvent nos enfants.

Le système traditionnel d’enseignement formaté et rigide n’est pas un environnement favorable à leurs épanouissements. En effet, ils ne sont pas considérés comme une entité à part entière mais comme des individus similaires intégrés dans un groupe.
Ils doivent s’adapter à un système fait pour tous.

Mais comment leur donner l’envie d’apprendre dans ces conditions? Est-ce vraiment possible? Les enfants sont dotés d’un potentiel énorme, quel que soit le milieu social dont ils sont issus. Il est de la responsabilité des adultes, enseignants et parents, de leur offrir un cadre éducatif stimulant afin d’en révéler toutes les facettes. Différentes méthodes existent aujourd’hui pour pallier à ce fléau.

Les écoles alternatives en ont fait leurs points d’encrage et ont compris que c’était à elles de s’adapter aux élèves et non l’inverse.
La pédagogie Montessori est une méthode alternative d’enseignement mise en place par Maria Montessori. Soucieuse du bien-être des enfants, elle a développé cette pédagogie active axée autour de grands fondements: la liberté, l’autodiscipline, l’action en périphérie, le respect du rythme de chacun, l’apprentissage par l’expérience, l’activité individuelle et l’école comme aide à la vie. Son objectif est de leur insuffler le goût du savoir par le développement de la confiance en soi et de l’autonomie. Ainsi l’enfant se sent impliqué dans ce qu’il entreprend et devient acteur de sa propre vie.

On distingue également la méthode Steiner qui travaille dans la même direction. Sa priorité est de comprendre le fonctionnement de chaque enfant afin de l’aider à bâtir son espace et de découvrir sa voie originale avant de se concentrer sur un enseignement plus scolaire. Sans cela il ne sera pas apte à apprendre de manière constructive et surtout il n’en tirera pas de plaisir.

La méthode Freinet, quant à elle, repose énormément sur l’entre-aide entre pairs. Cette pédagogie alternative présente grands nombres de bénéfices pour l’enfant qui apprend dès son plus jeune âge les valeurs de la solidarité, du partage et de la confiance.

Bien que ces méthodes alternatives soient les plus connues, elles ne sont pas les seules. Il y a une vraie prise de conscience face à cette éducation classique insatisfaisante qui incite des enseignants, parents, pédagogues à créer leurs propres écoles et à développer de nouvelles façons de faire comme par exemple l’école Caminando.

Cet établissement a su trouver le parfait équilibre en alliant programme académique et ouverture sur la faune et la flore qui nous entourent afin que ses élèves puissent bénéficier d’un bagage complet. Au programme: cours académiques le matin et activités diverses et variées l’après-midi pour stimuler la créativité et le gôut de la vie.

Dans le même sens, Céline Alvarez, professeure de l’Éducation Nationale, nous délivre une belle histoire. Celle d’une vingtaine d’élèves de ZEP âgés de 3 à 5 ans qui, grâce à sa pédagogie alternative inspirée de la méthode Montessori, ont tous rattrapé leurs retards et ont intégré le cours préparatoire sans aucune difficulté. Ils ont surtout repris confiance en eux et en leurs capacités.

Donner l’envie d’apprendre à nos enfants est un objectif que nous ne devons jamais perdre de vue. Il s’agit d’une action quotidienne qui s’opère en étroite collaboration entre enseignants et parents.

forum_des_ecoles_alternatives

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.