Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER

Ce qu’il faut savoir sur les écoles Montessori :

Peur d’aller à l’école, de s’ennuyer, de ne pas réussir, tels sont les maux dont souffrent bien trop souvent nos enfants.

Le système traditionnel d’enseignement formaté et rigide n’est pas un environnement favorable à leurs épanouissements. En effet, ils ne sont pas considérés comme une entité à part entière mais comme des individus similaires intégrés dans un groupe.
Ils doivent s’adapter à un système fait pour tous.

Mais comment leur donner l’envie d’apprendre dans ces conditions? Est-ce vraiment possible? Les enfants sont dotés d’un potentiel énorme, quel que soit le milieu social dont ils sont issus. Il est de la responsabilité des adultes, enseignants et parents, de leur offrir un cadre éducatif stimulant afin d’en révéler toutes les facettes. Différentes méthodes existent aujourd’hui pour pallier à ce fléau.

Les écoles alternatives en ont fait leurs points d’encrage et ont compris que c’était à elles de s’adapter aux élèves et non l’inverse.
La pédagogie Montessori est une méthode alternative d’enseignement mise en place par Maria Montessori. Soucieuse du bien-être des enfants, elle a développé cette pédagogie active axée autour de grands fondements: la liberté, l’autodiscipline, l’action en périphérie, le respect du rythme de chacun, l’apprentissage par l’expérience, l’activité individuelle et l’école comme aide à la vie. Son objectif est de leur insuffler le goût du savoir par le développement de la confiance en soi et de l’autonomie. Ainsi l’enfant se sent impliqué dans ce qu’il entreprend et devient acteur de sa propre vie.

On distingue également la méthode Steiner qui travaille dans la même direction. Sa priorité est de comprendre le fonctionnement de chaque enfant afin de l’aider à bâtir son espace et de découvrir sa voie originale avant de se concentrer sur un enseignement plus scolaire. Sans cela il ne sera pas apte à apprendre de manière constructive et surtout il n’en tirera pas de plaisir.

La méthode Freinet, quant à elle, repose énormément sur l’entre-aide entre pairs. Cette pédagogie alternative présente grands nombres de bénéfices pour l’enfant qui apprend dès son plus jeune âge les valeurs de la solidarité, du partage et de la confiance.

Bien que ces méthodes alternatives soient les plus connues, elles ne sont pas les seules. Il y a une vraie prise de conscience face à cette éducation classique insatisfaisante qui incite des enseignants, parents, pédagogues à créer leurs propres écoles et à développer de nouvelles façons de faire comme par exemple l’école Caminando.

Cet établissement a su trouver le parfait équilibre en alliant programme académique et ouverture sur la faune et la flore qui nous entourent afin que ses élèves puissent bénéficier d’un bagage complet. Au programme: cours académiques le matin et activités diverses et variées l’après-midi pour stimuler la créativité et le gôut de la vie.

Dans le même sens, Céline Alvarez, professeure de l’Éducation Nationale, nous délivre une belle histoire. Celle d’une vingtaine d’élèves de ZEP âgés de 3 à 5 ans qui, grâce à sa pédagogie alternative inspirée de la méthode Montessori, ont tous rattrapé leurs retards et ont intégré le cours préparatoire sans aucune difficulté. Ils ont surtout repris confiance en eux et en leurs capacités.

Donner l’envie d’apprendre à nos enfants est un objectif que nous ne devons jamais perdre de vue. Il s’agit d’une action quotidienne qui s’opère en étroite collaboration entre enseignants et parents.

Save the date ! 

4ème édition du festival pour l’école de la vie du 21 au 23 septembre 2018 au château de Flaugergues à Montpellier ! Notre souhait à travers ce festival est de proposer un panel des divers outils, techniques, activités qui existent autour de l’éducation pour le bien-être de nos enfants. 40 conférences, des animations et spectacles pour les enfants300 exposants, dont une dizaine d’écoles alternatives sont présents pour repenser tous ensemble l’éducation de nos enfants et plus largement notre société. Venez en famille, entre amis et avec vos enfants !! :)) Pensez au covoiturage ! 

40 CONFÉRENCES AUTOUR DE L’ÉDUCATION AVEC:

Des conférences exceptionnelles sur 3 jours (Sophie Rabhi, Arnaud Riou, Ilona Boniwell, Anne-Marie Gaignard, Le professeur Henri joyeux, Marion Kaplan, Bruno Hourst, Charles Martin-Krumm, Bruno Giuliani, Laure Reynaud, Corinne Cosseron, Armelle Six, Jean-Pierre Lepri, Jean-Philippe Brebion, Tarisayi de Cugnac, Laila del Monte, Philippe Nicolas, Malory Malmasson, François Afif Benthanane, Thierry Casasnovas, Dominique Lussan, Julien Peron, et bien d’autres conférenciers de prestige), des ateliers thématiques pour enfants et adultes, des tables rondes autour de l’éducation, un concert exceptionnel le samedi soir, une restauration bio privilégiant les circuits cours…et plusieurs surprises, pour un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte 🙂

Un film et la prise de photographie est prévu pendant toute la durée de notre festival. En payant le droit d’entrée au sein du festival, vous autorisez expressément et inconditionnellement l’enregistrement de votre image par n’importe quel moyen (vidéo, photo…), sa fixation sur tout support, ainsi que sa diffusion.

Programmation

La méthode Montessori pour (aussi) aider votre enfant dans son apprentissage du langage

C’est une pédagogie qui prône en premier lieu le développement de l’enfant lui-même, la découverte de soi, de son bien-être.

Elle est aussi efficace lorsqu’il est temps de commencer à s’exercer à la parole : dans cette philosophie, la langage est évidemment l’un des apprentissages cruciaux. Maria Montessori constata que les enfants s’intéressaient tout naturellement à la parole, et même que l’apprentissage et les premières expériences de langage sont souvent contagieuses…en effet dans la Maison des Enfants, ceux-ci s’apprennent et se motivent à parler entre eux vers les 2 ans lorsque pointe la parole !

Pour l’aider, parlez à votre enfant comme à une grande personne même si vos idées comprennent des mots compliqués, il suffit de lui expliquer quel en est le sens et votre bambin enrichira considérablement son vocabulaire. Vous aurez la surprise de le découvrir dès qu’il aura la motricité pour s’exprimer avec des mots réels ! Il lui sera plus facile et plus naturel d’employer des mots recherchés et cela stimulera ses capacités intellectuelles mais aussi d’assimilation.

L’un des autres principes fondamentaux de la pédagogie Montessori concerne l’approche de la performance : pour elle, il n’y a que la bienveillance sans rechercher la performance à tout prix qui soit réellement bénéfique dans la relation parent-enfant. Cela la rend fluide et naturelle, sans accroc. Souvent les attentes de résultats des parents braquent les enfants, ils n’ont pas envie de jouer aux jeux d’éveil et d’apprentissage qu’on leur propose pour apprendre les mots, par exemple.

Connaissez-vous L’Imagier de Balthazar ? C’est un classique de la littérature Montessori pour les enfants, un imagier qui regroupe en triant et classant « tout ce qui existe » pour nos petits en pleine expérience de la parole.

Les tout-petits sont comme des éponges, il absorbent énormément d’informations, voient, expérimentent et les stockent jusqu’à ce qu’ils aient les clés pour les décrypter et comprendre les impressions qu’ils auront engrangées. L’imagier de Balthazar les aide parce qu’il permet de trier ces impressions, de mettre des mots dessus, de découvrir la pensée logique page après page et stimuler l’élaboration d’un raisonnement chez l’enfant tout en apprenant du vocabulaire.

Le monde lui parait organisé grâce à ce livre bien ordonné, et il apprendra à classer les informations qu’il reçoit par catégories pour les exprimer plus facilement.

Pour stimuler votre enfant et faciliter son apprentissage des mots, du langage, de la lecture etc, lisez-lui des histoires et arrêtez-vous lorsqu’il ne comprend pas un mot pour le lui expliquer simplement, attirez (même très tôt) son attention vers ce qui est marqué sur les panneaux, tableaux, boîtes etc.

affiche-vf-sans-prog

Les troubles dys et TDAH et la pédagogie Montessori

La pédagogie Montessori est dite « ouverte », créée par Maria Montessori elle est enseignée dans les écoles du même nom et permet l’éducation sensorielle des enfants qui en profitent. La pédagogie traditionnelle est dite « fermée », elle ne convient pas à tous les enfants et s’adapte peu aux besoins de chacun, à contrario de la pédagogie Montessori qui se veut considérée comme « une aide à la vie » à travers l’éducation sensorielle des élèves.

Grâce à cette pédagogie, les enfants sont capables d’acquérir une perception du monde plus réaliste et leur permet de savoir s’y situer consciemment avec plus de facilités.

Le matériel utilisé, concret et scientifique, est également autocorrectif et progressif. Cette méthode d’apprentissage peut même être recommandée aux élèves atteints de dys ou de TDAH.

Ce matériel, conçu et créé par Maria Montessori, est une aide au développement de l’intelligence et de la main et permet aux enfants d’apprendre, de distinguer, de généraliser du concret vers le concept et du concept vers l’abstrait : il leur permet d’appréhender des notions abstraites de manière sensuelle. La fabrication du matériel et son utilisation se basent sur des notions universelles comme la table de Pythagore, les nombre décimaux…s’en servir requiert pratique et travail autonome.

Grâce au matériel de la pédagogie Montessori, chaque enfant peut mesurer et contrôler l’exactitude de ce qu’il fait. Il s’auto-évalue et se corrige de lui-même, l’évaluation ne rient plus de l’éducateur.

Selon Maria Montessori, le rôle de l’éducateur d’un enfant est de préparer l’environnement favorable au développement de toutes les clés de son développement, qui se trouvent d’ores et déjà en chacun de nous. Ces clés seraient influencées par l’éducation, qui doit viser à les éloigner de ce qui peut les affaiblir ou les freiner. Mais l’éducateur a aussi pour devoir de capter les différences de rythme de l’enfant, c’est pourquoi cette pédagogie convient particulièrement aux enfants qui souffrent de troubles dys.

La pédagogie Montessori est aussi axée sur l’encouragement à l’initiative et à l’autonomie dès le plus jeune âge, car cela pourra motiver et faciliter l’apprentissage ainsi qu’améliorer le développement en tant que personne propre : par exemple, l’adulte fait une démonstration puis laisse l’enfant la reproduire par lui-même.

Le Festival pour l’école de la vie : 3 jours autour de l’éducation

  • Les neurosciences et l’éducation
  • Aider son enfant à réussir
  • La psychologie positive dans l’éducation
  • L’intériorité citoyenne
  • L’Empreinte de naissance
  • Notre enfant intérieur
  • Cultiver l’altruisme dès l’enfance
  • Éducation au soin et à la connaissance de soi
  • Éducation à l’environnement et aux liens entre l’homme à la nature
  • Découvrir les techniques de communication bienveillante
  • Schémas de comportement inconscients, issus des problématiques de l’enfance
  • Méthode d’Education à la Non Violence
  • Ciné-Rencontre “Quels enfants laisserons nous à la planète?”
  • Animation Kinésiologie éducative Parent/Enfant
  • Animation Yoga Enfant
  • Animation Méditation Enfant
  • Spectacle Danse tribal fusion
  • Spectacle S’éveiller à Soi “m’aime” ! par la troupe des chercheurs fous
  • Comment transmettre à un enfant les principes qui vont permettre de l’autonomiser et de développer son discernement

Ce sont près de 20 000 écoles Montessori que nous comptons à travers le monde.

Constatant que le système éducatif proposé par l’Education Nationale à l’heure actuelle est loin d’être satisfaisant, plusieurs écoles Montessori voient le jour chaque année. Sur quoi repose ce succès ?

Si nous devions résumer la méthode Montessori en une seule pensée ce serait le respect du rythme de chaque enfant. Axée sur le développement personnel, cette pédagogie alternative a bien d’autres cordes à son arc. L’élève est au cœur des préoccupations; comment lui permettre de grandir dans la joie, de développer son autonomie et de favoriser sa confiance en lui? C’est à cette problématique que Maria Montessori, première femme médecin italien dévouée à la cause des enfants, a voulu répondre. La méthode Montessori est basée sur différents principes. Les enfants sont libres de circuler comme ils le désirent dans la classe, de se consacrer à une ou plusieurs activités aussi longtemps qu’ils le souhaitent. La seule condition est qu’ils aient vu au préalable l’activité en question avec l’enseignant.

En adéquation avec cette notion de liberté, l’autodiscipline est encouragée chez les enfants. Ils sont invités à se corriger eux-même, à chercher leurs erreurs dans l’unique objectif de s’améliorer. Qu’ils aient « juste » ou « faux » n’a aucune importance. Aussi, le côté abstrait est éliminé au maximum pour laisser place au tangible, à ce qui est concret. Par exemple en cours de mathématiques, l’enfant utilisera des perles pour compter, diviser ou soustraire. Grâce à cette approche plus ludique et moins académique, il pourra apprendre tout en s’amusant.

De plus, le respect des autres et de soi est au centre de la méthode Montessori. L’école doit préparer l’enfant à une vie sociale et intérieure harmonieuse.
Jugée trop permissive pour certains et révolutionnaire pour d’autres, l’éducatrice et directrice d’une de ces écoles alternatives lève le voile sur cette méthode qui fait débat.Premièrement, il est important de noter que la pédagogie Montessori à proprement parler s’adresse aux enfants de 3 à 12 ans, soit aux écoles maternelles et élémentaires.

Les enfants ne sont pas obligés d’attendre une nouvelle année scolaire pour changer de classe. Afin de respecter au mieux le rythme de l’élève, cela peut s’effectuer en cours d’année pour ne pas freiner ou accélérer son développement. La dimension internationale est également une partie prenante du projet éducatif. La majorité des écoles Montessoriennes en France sont bilingues avec un éducateur francophone et un anglophone.
Malgré la liberté accordée, ces éducateurs ont un véritable rôle de guide; le but commun est d’amener l’enfant à s’intéresser à tous les domaines et créer de nouvelles expériences.

L’objectif est de lui permettre de « savoir-apprendre » plutôt que de simplement lui transmettre un savoir. Ces écoles « hors normes » ont un coût. Charlotte Poussin nous explique que ce prix varie d’une école à l’autre. Ne bénéficiant pas de subventions de l’Etat, elles sont obligées de facturer l’intégralité des frais de scolarité aux parents. Par exemple, dans son école, l’année pour les 6-11 ans est à 5400 euros. Un budget conséquent mais pas incohérent puisqu’un élève dans un établissement public coûte entre 7000 et 9000 euros à l’Etat. Il parait évident que ces écoles alternatives ne sont pas accessibles à tous. Et pourtant, elles sont extrêmement demandées et il peut être parfois très compliqué d’y inscrire son enfant.

Un dernier point mais pas des moindres, l’authenticité des écoles Montessori. Charlotte Poussin souhaite préciser que le nom « Montessori » n’est pas un nom protégé. De ce fait, certaines écoles déclarent pratiquer cette méthode alors qu’en réalité il n’en est rien. Il faut donc être vigilant et consulter le site de l’Association Montessori de France avant d’inscrire son enfant dans un de ces établissements.

Nous contacter

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre numéro de téléphone (obligatoire)

Sujet

Votre message

La 5ème édition du Festival pour l’école de la vie approche à grand pas ! Et cette année, nous faisons le plein de nouveautés ! Programmation riche en surprises, espace enfant dédié, ateliers en continu, démarche éco-responsable amplifiée… et même une chasse au trésor sur toute la durée du festival ! On vous dit tout…

Je m’appelle Audrey, j’ai créé Grandir Au Positif, site complètement dédié à l’Education Positive il y a un plus d’un an. Pourquoi ? Car je suis moi même maman, et avant de découvrir ce mode d’éducation, j’ai tout d’abord appliqué au sein de mon foyer celle beaucoup plus traditionnelle, celle que j’avais toujours connu et…

Le Festival pour l’École de la Vie consacré à l’éducation positive fait écho au credo qui anime l’équipe de Radio Aviva : sensibiliser d’abord les parents pour permettre à chaque enfant de trouver ses potentiels et ses goûts, encourager chaque adulte à continuer son éducation tout au long de sa vie , à travers expériences, rencontres, découvertes…