Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




Ceux qui sont passés par là le savent, le rôle de parent, c’est la plus belle et difficile mission à la fois qu’il existe ! En effet, notre responsabilité est immense : nos enfants sont littéralement nos miroirs, et tout ce qu’on leur transmet, tout ce qu’on dit, tout ce qu’on pense d’eux, absolument tout a un impact sur leur développement et leur vie future.

Jamais les parents n’ont été aussi investis dans leur mission. Et jamais ils n’ont autant manqué de repères ! Pendant que l’école peine à se réformer, les parents cherchent de nouveaux outils du côté de l’éducation dite “ positive “. Un courant qui, plus que la réussite des enfants, vise leur bonheur et leur épanouissement personnel. Encourageant.

Mais voilà. Le guide du parent parfait n’existe pas. L’éducation, c’est un long voyage qui est différent pour chacun, et qui nécessite de s’adapter à chaque instant, d’accepter de ne pas être parfait, et de décider de progresser chaque jour en gardant l’esprit ouvert. Retenez les 4 phases qui suivent, afin de vous éloignez de la culpabilité si familière à chaque parent, de vous renouveler en cas d’épuisement, et de vous encourager à continuer à avancer et à apprendre, toujours.

 

  • Il n’existe pas de baguette magique, et nous ne pouvons pas résoudre tous les problèmes

En tant que parents, nous avons la tendance naturelle à vouloir régler chaque problème, et à éviter toute forme de souffrance à notre enfant. Mais la vie est telle qu’ils y seront confrontés, tôt ou tard. C’est ainsi, le grand équilibre naturel. Il est donc important d’accepter que parfois, il n’est rien que nous puissions faire pour régler un problème, quand nos enfants traversent des remous intérieurs trop violents. Donc, il est parfois nécessaire, après avoir testé plusieurs stratégies, d’offrir simplement sa présence bienveillante, de dire “ je suis là si tu as besoin de moi “ et d’attendre que l’enfant soit prêt à recevoir notre réconfort et à poser des mots sur ce qui le tourmente.

  • Nous pouvons toujours rétablir la connexion

Il est utopique de penser que nous pouvons éviter tous les conflits avec les enfants. En effet, quand il s’agit de maintenir avec lui une connexion harmonieuse, chaque enfant représente un défi unique en son genre. Défi conditionné par son vécu, son tempérament, ou encore par les correspondances entre notre histoire personnelle et ses caractéristiques à lui, par notre propre enfance et ce qu’elle nous a laissé d’irrésolu, auquel il nous renvoie… La chose essentielle à retenir, c’est qu’après chaque “ rupture “, vous pouvez rétablir la connexion, en réparant les fissures dans la relation. La base de cette réparation est de présenter des excuses, de reconnaître ses torts ( un très bon exemple pour l’enfant ) et de ne pas s’offusquer si elles sont refusées dans un premier temps… Mais il est important de le faire, sans laisser traîner : vos relations sont précieuses et magiques.

  • Nous pouvons décider de mettre en place des changements positifs à tous moments

Chaque jour, nous pouvons décider de changer. La première étape est de prendre conscience de ce qui dysfonctionne et de s’engager dans une démarche personnelle d’apprentissage. De nombreux ouvrages permettent cela et offrent des outils à tester et à s’approprier, mais aussi des explications scientifiques sur l’impact de nos pratiques sur le cerveau de nos enfants. Par exemple, le calme et la bienveillance favorisent l’adoption de nouveaux comportements, alors que la violence génère de la peur et du stress. Quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez, soyez sûr qu’elle peut s’améliorer, et que nous avons tous ce choix : celui de vouloir changer et de mettre en oeuvre des actions pour y parvenir. N’hésitez pas à cherche de l’aide si vous en ressentez le besoin. Ceci peut tout simplement commencer par la lecture d’un article !

  • Il est temps de se pardonner

Vous n’avancerez pas sereinement sur le chemin de la parentalité sans vous être pardonné vos erreurs. Et vous en avez fait, forcément, comme chaque parents ! Pardonnez-vous de toutes les choses que vous avez pu faire jusqu’ici en terme d’éducation ( les cris, les punitions, les burn-out, les regrets… ) qui ne seraient pas en accord avec vos valeurs. Pardonnez-vous car vous ne pouviez pas deviner les choses que l’on ne vous a pas expliqué. Pardonnez également à vos parents. Nous avons parfois tendance à leur en vouloir de ne pas nous avoir transmis telle ou telle chose, mais n’oubliez pas que eux aussi ont été élevés d’une certaine manière, par des parents d’une autre époque, avec d’autres valeurs et problématiques, et ont juste fait ce qu’ils pouvaient avec les moyens qu’ils avaient. La rancune, les regrets, la tristesse… Tous ces sentiments négatifs sont improductifs et ne font pas avancer. Alors décidez aujourd’hui d’aller de l’avant !

 

Le parent parfait n’existe pas, l’erreur est humaine, et élever un enfant est une des missions les plus difficiles que l’on puisse accomplir. Vous êtes déjà en train de le faire, et rien que pour ça, vous êtes un super-héros ! Ne l’oubliez pas…

Source : http://anti-deprime.com/

Pour aller plus loin :

Le rôle de parent, la plus belle et grande mission qui soit

Aider les parents à aider leurs enfants

Les pouvoirs des super-parents !

 

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.