Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




A l’école, les enfants sont souvent très durs les un avec les autres. Jugements, moqueries, violences verbales et physiques sont des maux que nous constatons au sein des salles de classe. Il est important de sensibiliser les élèves à d’autres formes de communication pour qu’ils puissent apprendre à vivre en communauté, animés par des valeurs de bienveillance, de respect de soi et des autres.

Pour se faire, la méthode de la communication non-violente est un outil très efficace. Le but est qu’ils prennent conscience qu’il est tout à fait possible de dialoguer autrement et que c’est ainsi qu’ils pourront se faire entendre et entendre les différents acteurs avec qui ils interagissent au quotidien; parents, enseignants, camarades etc…

La violence est souvent le reflet d’une incapacité à exprimer une émotion ou à gérer une frustration.

Le mouvement pour une alternative non-violente (MAN) est une association qui intervient auprès d’écoles pour transmettre des apprentissages fondamentaux et insuffler le goût de la paix et de la diversité aux élèves par le biais de différents ateliers.

Les membres de cette association se rendent dans des classes de 5ème et de 2nd.

Pour les élèves de 5ème, l’objectif est de travailler sur la différence, la tolérance, le respect de soi et des autres ainsi que sur l’importance des mots qu’ils emploient et de leurs conséquences.

  • L’atelier du photo-langage:

On propose aux élèves une quarantaine de photos décrivant plusieurs scènes de la vie quotidienne comme par exemple des parents qui se disputent devant leur enfant.

Ils vont choisir la photo qui leur évoque le plus la notion de violence puis à tour de rôle il vont expliquer le choix qu’ils ont fait.

Cet exercice à une double portée: mettre des mots sur ses émotions et respecter celles des ses camarades.
Ainsi, ils se rendent compte que chacun vit différemment une même situation.

De cet exercice découle des discussions très sérieuses et enrichissantes entre les élèves qui découvrent parfois une nouvelle facette insoupçonnée de leurs camarades. Ils apprennent les uns des autres; certains élèves profitent de ce moment pour faire part de difficultés personnelles ou familiales, d’autres encore livrent leur souffrance face à des humiliations et moqueries qu’ils subissent au sein de l’école.

Dans la classe de seconde, l’association dispense une initiation à la régulation non-violente des conflits. L’objectif est d’apprendre à gérer un conflit dans le respect de soi et des autres.

A nouveau, la transmission de cette pédagogie positive passe par la mise en place d’ateliers.

  • Les jeux de rôle

Deux élèves face à face incarnent chacun un personnage. Différentes saynètes sont réalisées; un élève qui explique à son professeur pourquoi il n’a pas pu rendre un travail, un élève qui demande à son camarade de lui rendre son téléphone portable ou encore un parent qui demande à son enfant de venir manger alors qu’il est entrain de jouer à des jeux vidéo.

Le principe de l’exercice est de formuler la même phrase de différentes manières; avec colère, tristesse, énervement puis calme.

Ainsi, ils peuvent se rendre compte par eux-même de l’impact qu’ils auront sur leur interlocuteur selon l’énergie qu’ils mettent dans leur voix.

S’exprimer avec calme et détermination est plus efficace que l’agressivité.

Les interventions du MAN se font sous la forme d’interactions. Les exercices de confiance et de mise en situation qu’ils proposent permettent aux élèves d’expérimenter d’autres attitudes que celles qu’ils ont l’habitude d’adopter.

Cette méthode alternative est extrêmement bénéfique dans le processus de développement personnel de l’enfant.

Source: https://reporterre.net/

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

[recaptcha]

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.