Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




En moyenne, 1 à 2 élèves par classe sont des enfants précoces soit 2,3% de la population générale des enfants scolarisés.

Ces enfants à haut potentiel intellectuel sont dotés d’un QI supérieur à la “normale” mais bon nombre d’entre eux ont des difficultés d’apprentissage à l’école pouvant aller jusqu’à un échec scolaire et/ou personnel.

On retrouve des caractéristiques communes qui témoignent de cette précocité chez l’enfant:

  • Hypersensibilité, empathie, anxiété
  • Décalage important entre ses centres d’intérêt où il brille et la médiocrité de ses performances scolaires
  • Accède souvent au langage avant 2 ans
  • Besoin de moins de sommeil
  • Sensible au monde extérieur et à l’injustice
  • Sens de l’humour très développé
  • Maladroit, mal à l’aise avec son corps
  • Apprend à lire très tôt
  • Souvent seul en récréation
  • Hyperactif
  • (…) Liste non exhaustive

Il est important de noter que seule la combinaison de plusieurs de ces signes à un âge et une intensité inhabituels peuvent être synonyme d’une précocité intellectuelle.

Dès lors que celle-ci est suspectée chez  un enfant, il est nécessaire de se rapprocher d’un psychologue afin de vérifier l’exactitude de ses suppositions mais également pour s’assurer de son bien-être mental et physique.

En effet, se sentant en décalage, il a tendance à s’isoler du reste de la classe. Pire encore, ce sont parfois ses camarades qui le mettent à l’écart, lui faisant vivre un véritable enfer du fait de sa “différence”.

Ce fut le cas de Elijah, détecté enfant surdoué à l’âge de 4 ans.
Sa maman, enseignante, raconte son quotidien et le parcours scolaire de son fils à travers son livre “Les tribulations d’un petit zèbre”.

On découvre alors la violence verbale et physique dont Elijah a souffert:

“L’année de 6ème a été un gros choc pour mon fils, au point que nous avons du changer de collège suite à des agressions physiques. En 5ème, il n’y a pas eu de problème particulier mais Elijah demeurait dans une solitude extrême”.

A la fin de cette année scolaire, suite à une nouvelle agression, il a été déscolarisé avant de retrouver les bancs de l’école au lycée.

Vient s’ajouter à cette isolation sociale et ces violences, l’école en elle-même.

Pour cette maman, il est évident que l’école “classique” n’est pas adaptée à ces enfants hors normes non seulement car certains enseignants ne sont pas du tout préparés à encadrer ce genre d’élèves mais également car le rythme d’apprentissage ne leur correspond pas.

La solution proposée est le saut d’une classe mais cette alternative ne fait que creuser le fossé déjà existant avec les autres élèves.

En Aveyron, une association d’aide aux familles vient d’être créée pour accompagner les enfants précoces et leurs parents souvent désorientés.
Via leur page facebook “Enfants précoces en Aveyron”, articles, conseils et contacts sont proposés pour tenter de répondre aux nombreuses questions que ce phénomène met en exergue.

Aussi, il peut être opportun pour ces enfants de s’orienter vers des écoles alternatives qui, grâce à des méthodes et pédagogies actives, pourront les aider dans leur développement tout en s’adaptant à leur rythme d’apprentissage.

Même si la route est encore longue, il faut souligner tout le chemin déjà parcouru jusqu’à présent; des conférences sur le sujet sont organisées, des enseignants se forment à l’encadrement des enfants à haut potentiel et des référents précocité académiques permettent de rétablir le dialogue entre les familles et l’école.

Source: www.vousnousils.fr

ACHETEZ VOTRE PASS DU FESTIVAL

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.