Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




Quelles sont les compétences qui permettent à un enfant de devenir un adulte épanoui ? Cette question, de nombreux parents se la pose, mais ne trouvent pas forcément la réponse. Et l’école, qui est le lieu dans lequel les enfant passent la plus grande partie de leur temps, n’offre pas vraiment d’outils pour cela non plus. Sauf que les choses commencent à évoluer… 

En effet, aujourd’hui, grâce aux apports des neurosciences et de la psychologie positive, nous connaissons la réponse : pour se construire sereinement, en phase avec son être profond, il est nécessaire de se connaître, de connaître ses propres forces de caractère afin de les utiliser pour son bien et pour celui des autres.

C’est sur ce point si important qu’ont décidé de travailler deux chercheurs suisses, en lançant un projet d’établissement dont l’objectif est de favoriser le développement des forces personnelles des élèves en milieux scolaires. Les impacts de ces séquences pédagogiques seront évalués dans le cadre d’une recherche de large envergure menée par la HEP Valais, en collaboration avec le Centre Interfacultaire en Sciences Affective (Université de Genève), l’université de Fribourg et l’université Grenoble Alpes.

Les 24 forces de caractère de l’être humain

En 1999, la psychologie positive a commencé à étudier les forces de caractère dans l’objectif au départ de concevoir une classification de traits positifs de l’être humain.

Martin Seligman et Christopher Peterson, chercheurs en psychologie, ont ensuite petit à petit posé un cadre de référence de ces forces. En partant de six vertus (sagesse, courage, humanité, justice, tempérance, transcendance), les chercheurs ont isolé 24 forces spécifiques. Ainsi, ils proposeront en 2004 une classification de 24 forces de caractères ou qualités personnelles d’une personne qui la rendent moralement admirable. Les voici :

SAGESSE : Forces cognitives qui impliquent l’acquisition et l’utilisation de connaissances.

Créativité, ingéniosité, et originalité / Curiosité et intérêt accordé au monde / Discernement, pensée critique, et ouverture d’esprit / Amour de l’étude, de l’apprentissage / Perspective, Sagesse

COURAGE : Forces émotionnelles qui impliquent l’exercice de la volonté afin d’atteindre les buts que l’on s’est fixés, malgré les obstacles externes ou internes.

Courage et vaillance / Assiduité, application, et persévérance / Honnêteté, intégrité, et sincérité / Joie de vivre, enthousiasme, vigueur et énergie

HUMANITÉ : Forces interpersonnelles qui impliquent de soucier des autres et d’en faire des amis.

Capacité d’aimer et d’être aimé(e) / Gentillesse et générosité / Intelligence sociale

JUSTICE : Forces qui sont à la base d’une vie sociale harmonieuse, qui sous-tendent une vie communautaire saine.

Citoyenneté, travail d’équipe et fidélité / Impartialité, équité, et justice / Leadership (capacité à diriger)

TEMPÉRANCE – MODÉRATION : Forces qui protègent contre les excès.

Le Pardon / Modestie et humilité / Précaution, prudence, et discrétion / Maîtrise de soi et autorégulation

TRANSCENDANCE : Forces qui favorisent l’ouverture à une dimension universelle, des liens avec l’univers et donnent un sens à la vie individuelle.

Reconnaissance de la beauté / Gratitude / Espoir, optimisme, et anticipation du futur / Humour et enjouement / Spiritualité, religiosité, but dans la vie, et foi

Comment les développer à l’école ?

Dans ce projet, le postulat de base est que chaque enfant possède des forces spécifiques qui, si elles sont reconnues et stimulées, lui permettent d’améliorer son bien-être, ses apprentissages scolaires, son engagement à l’école et la cohésion du groupe-classe. Pour l’enseignant autant que pour les élèves, il s’agit de passer d’un mode de pensée et d’un vocabulaire centrés sur les manques et les difficultés à une vision fondée sur les forces individuelles. En bref, encourager et construire l’individu à partir de ses forces intrinsèques plutôt que de ses faiblesses.

Concernant la mise en place, dès la fin de l’été, les enseignants participant à ce projet seront formés à sa mise en œuvre. Plus précisément, le programme d’intervention sera construit autour des éléments suivants :

  • Développer un langage commun dans la classe en utilisant la liste des 24 forces qui permet d’identifier les ressources énergisantes des individus plutôt que leurs faiblesses, les utiliser davantage dans le quotidien et en classe (p. ex. décrire les qualités d’un ami en utilisant la liste des forces).
  • Identifier et réfléchir aux forces des autres (p. ex. mettre en place des observations des forces dans la classe et des conséquences positives qui découlent de l’utilisation de ces forces).
  • Identifier et réfléchir à ses propres forces (p. ex. identifier ses trois forces principales dans des contextes différents).
  • Utiliser davantage ses forces dans le quotidien et les utiliser de façon nouvelle (p. ex. réaliser un plan d’action pour mettre en œuvre ses principales forces dans et en dehors de l’école).
  • Identifier et cultiver les forces du groupe au niveau de la classe voire de l’école (p. ex. repérer les forces en présence sur lesquelles il est possible de s’appuyer).

Les premiers résultats attendus dans une année permettront de préciser les conditions d’intégration au programme de ces éléments essentiels pour mieux apprendre et enseigner les compétences sociales et émotionnelles.

Pour aller plus loin, un site Internet permet à chacun d’entre nous d’évaluer gratuitement et ainsi d’identifier facilement ses 5 principales forces de caractère, à partir d’un questionnaire de 240 questions en français : www.viame.org

Sources : https://blogs.letemps.ch/fabrice-dini/ – http://psychologie-positive.blogspot.com/

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.