Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




La scolarisation n’est pas obligatoire, seule l’instruction l’est. Ce droit, de ne pas mettre son enfant dans le système éducatif traditionnel, est de plus en plus utilisé par les parents qui choisissent l’alternative de l’école à la maison (aussi appelée l’instruction en famille).

La France n’est pas un cas isolé, bien au contraire. On remarque une mouvance très importante dans les pays anglo-saxons (Royaume-Unis et Etats-Unis). Différentes raisons motivent les parents dans ce choix: “c’est une situation vraiment inédite, en lien avec la crise, nous explique la psychopédagogue Brigitte Prot. On ressent une réelle inquiétude des parents, une prise de conscience que l’école ne répond plus aux besoins de la société”.

On note deux éléments moteurs:

D’une part il s’agit de dire non à un système qui ne convient pas. Les enseignants sont face à des classes surchargées et ne peuvent pas forcément adopter la méthode pédagogique qu’ils souhaitent.

Ainsi, un enseignement de masse est mis en place où tous les enfants sont logés à la même enseigne, qu’ils soient premiers de la classe ou en grandes difficultés.
Les consciences étant de plus en plus éveillées sur la thématique de l’Éducation Nouvelle, on tend de fait vers des pédagogies différentes.

En effet, ce n’est pas à l’enfant de s’adapter à un système formaté pour tous mais à l’inverse, celui-ci doit être placé au cœur de l’enseignement.
Aussi, l’école à la maison est souvent la meilleure alternative pour les enfants souffrant de phobies scolaires.

D’autre part, certains parents sont motivés par l’envie profonde de préserver ce lien privilégié avec leur enfant en se chargeant eux-mêmes de leur instruction.
De plus, ils souhaitent s’assurer qu’il s’épanouira à travers un cadre bienveillant et une communication non-violente tout en respectant son rythme d’apprentissage.

Le bien-être est une notion qui s’inscrit significativement dans nos meurs aujourd’hui. Les parents se rendent compte plus que jamais de son importance pour le présent mais également pour l’avenir.

Il existe deux formes de “home-schooling”:

  • Les cours par correspondance par le biais du CNED (public) ou d’organismes privés (ex:Valin)
  • L’instruction en famille, dans ce cas de figure ce sont généralement les parents qui dispensent les cours mais ils peuvent également faire appel à d’autres acteurs ou à des professeurs particuliers.

Même si cette méthode d’éducation alternative fonctionne très bien et présente de nombreux avantages, elle soulève néanmoins un inconvénient de taille et nous amène à se poser la question suivante: comment assurer le processus de socialisation de l’enfant?

Source: www.magicmaman.com

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

[recaptcha]

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.