Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




Durant cinq jours, du 16 au 20 novembre 2016 s’est tenu le salon de l’éducation porte de Versailles, à Paris.

Enseignants et professionnels de l’éducation ont pu échanger leurs expériences respectives mais également se pencher collectivement sur des pistes de réflexion concernant les enjeux éducatifs, les besoins nouveaux des professeurs, des enfants et des parents.

Cette année, les pédagogies innovantes étaient à l’honneur. Le ministère de l’éducation est de plus en plus réceptif à ces nouvelles actions et souhaite diffuser plus largement la pratique des méthodes alternatives au sein des écoles classiques.

Conscients de l’évolution des besoins de nos enfants et des modifications indispensables qui doivent être apportées au système éducatif traditionnel, de nombreuses écoles, sous contrat ou indépendantes , développent leurs propres pédagogies alternatives.

Ces nouvelles méthodes s’inspirent généralement de celles déjà existantes (Montessori, Freinet, Steiner…) comme point de départ mais présentent toutes des spécificités.

C’est le cas de l’école maternelle publique des Grands-Pêchers à Montreuil, en Seine-Saint-Denis.
Située au milieu des tours d’une cité HLM, les enfants sont tous mélangés qu’ils soient en première, moyenne ou grande section.

Cette mixité des âges est l’élément phare de la méthode Freinet qui a pour objectif de mettre en avant l’entre-aide entre pairs.

Les plus grands pourront aider et guider les plus petits qui auront plus de facilité à se confier à eux plutôt qu’aux enseignants.

De surcroît, cela favorise l’autonomie et le processus de responsabilisation de ces “enfants-guides”.

Au sein de cette école, on retrouve aussi des pratiques relevant de la méthode Montessori. Les élèves parcourent la classe, au gré de leurs envies, d’une activité à une autre. Des ateliers sensoriels et de motricité fine leur sont proposés. A nouveau, le principe d’autonomie est sollicité.

Nous ne sommes pas au bout de nos surprises!

En effet, l’école des Grands-Pêchers s’inspire également du programme des savanturiers pour mettre les élèves dans la peau de vrais chercheurs. Ils mènent des projets scientifiques tout en étant guidés par leurs enseignants.

Chaque classe est accompagnée par un ingénieur ou un expert qui encadre les opérations. Les domaines de recherches sont diverses et varient selon les centres d’intérêt des élèves comme par exemple, l’histoire, la glaciologie, les abeilles, le système solaire etc.

Grâce à toutes ces techniques et méthodes d’apprentissage, l’élève n’est plus passif, assis derrière un bureau, mais devient le véritable acteur de sa formation.

Source: http://www.francetvinfo.fr/

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.