Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER

Je suis Dyslexique. Voir ma conférence TEDx « L’éducation à la vie » https://youtu.be/zcfOGNaIZtE .  Je sais pas vous mais pour moi la vie c’est comme une formation continue. On apprend tous les jours de nos expériences. Encore faut-il être attentif et retenir chaque leçon le long du voyage !

Je viens d’avoir 40 ans. C’est l’âge parait-il, ou l’on commence à regarder dans le rétroviseur et ou on commence à se poser de bonnes questions sur les choix que nous avons fait, les actes que nous avons posés, tout un tas de questions existentiels.

Je dois dire que je suis fier d’avoir mon donné mon 1er TEDx le 24 novembre 2018 qu’il y a 30 ans arrière je peux vous dire que je partais de très loin et je ne n’imaginais pas une seconde tout le potentiel que j’avais en moi.

J’ai grandi avenue Montaigne à Paris, l’une des plus belles avenue du monde ! Mes parents étaient gardiens d’immeuble, nous vivions à 4 dans une loge de 40m2 sans chambre, tous à dormir dans la même pièce, autrement dit sans liberté.

Je me vois encore le soir jouer avec des enfants de l’immeuble tous issus de famille de millionnaire dans des appartements disproportionnés puis redescendre me glisser sous les draps en essayant de ne pas réveiller tout le monde J Contraste saisissant mais cela ne me gênait pas plus que ça.

Dès l’école primaire on me diagnostique enfant dyslexique. On n’avait pas besoin de me dire que j’étais différent j’étais le seul dans la classe qui faisait 60 fautes d’orthographes ! Manque de concentration, la tête dans les étoiles et le regard tournée vers la fenêtre en train d’imaginer la vie et une école dans laquelle je me sente bien : une école de la vie ! 30 ans après, je réalise un film qui porte le même nom «L’école de la vie, une génération pour tout changer »

Pour moi la vie elle était dehors mais pas assis sur ma chaise en classe, forcé à écouter des professeurs qui avaient beaucoup de mal à retenir mon attention !

Ma mère, elle, bienveillante m’a emmené voir tout un tas de spécialistes, mais ç chaque fois je ne comprenais pas ce que je faisais là, il n’y avait pas vraiment de solution à l’horizon.

Intérieurement je me posais tout un tas de questions : «  pourquoi les autres y arrivent et pas moi » alors que je faisais du mieux que je pouvais. Alors tout doucement j’ai commencé à croire que j’étais vraiment différent. J’ai d’ailleurs cultivé cette différence en faisant le pitre à l’école !

Puis un jour un miracle se produit : notre classe fait partie d’un programme scolaire qui consiste à nous faire partir aux états unis un mois dans un famille d’accueil tout en intégrant une école américaine. J’ai à l’époque 10 ans et ce voyage transforme mon regard sur le monde ainsi que sur moi.

Je commence à réaliser tout doucement que c’est par l’expérience que je vais apprendre des choses. Le voyage devient mon outil premier de développement personnel. Voilà maintenant plus de 25 ans que je voyage à travers le monde, et je prends le temps tous les ans de partir au moins une fois seul quelque part en France ou dans le monde.

Quel merveilleux outil pour apprendre à se connaître, se redonner confiance en soi, apprendre sur les autres, sur la nature, bref apprendre la vie !

À cette époque mon frère a la merveilleuse idée de me sensibiliser au kung-fu. Cet art martial millénaire. Je plonge dedans à l’âge de 12 ans pour m’y consacrer 14 ans de ma vie. Je deviens passionné par les arts martiaux et leur philosophie de vie. Les arts martiaux sont de véritables écoles de la vie. On y apprend : la persévérance, l’endurance, la précision, la justesse, l’équilibre, la souplesse d’esprit et de corps, le respect de soi et de l’autre, la confiance en soi et tellement d’autres outils.

Cette confiance si précieuse que j’avais perdu à travers mon parcours scolaire je la retrouve grâce aux arts martiaux et aux voyages. Je deviens champion de France en 1999 puis d’Île-de-France.

Dans une société qui nous façonne et nous fait croire que c’est par les diplômes que nous allons réussir notre vie, je fais comme tout le monde, j’écoute mes parents bienveillants et poursuit des études pour passer mon bac.

Je vais essayer à deux reprises ! Et oui ! Et puis je me résigne sous les bons conseils du directeur de l’époque qui me dit «  mais Mr Peron, vous ne servez à rien dans notre société, vous allez terminer SDF !» Merci Mr le Directeur, en revoir J  Je décide alors de revenir à ce qui me fait vraiment vibrer : découvrir la vie par moi même.

1er objectif : tester le monde du travail. J’ai 19 ans je deviens agent de sécurité, gardien de nuit, serveur, barman, facteur… Mais la société me rattrape et je sens qu’il me faut des diplômes si je veux aller plus loin et « réussir ma vie ».

Je me lance dans un BTS action commerciale qui n’aboutira pas. Vous vous souvenez de La prophétie du directeur ? Et bien elle se réalise ! Ma mère et moi sommes obligés de quitter notre loge et je me retrouve effectivement sans domicile. Nous sommes en plein hiver, J’ai alors 20 ans, et je décide une fois de plus de prendre cette situation comme une expérience de vie et décide de m’en sortir par moi-même.

6 mois à ne pas savoir où aller, où dormir, où prendre une douche, mais une petite voix me dit « ça va s’arranger ! ». Je découvre alors tous les jours une autre partie de moi. Une force, une volonté et un optimisme à tout épreuve.

En parallèle je suis donc employé dans une entreprise en alternance et découvre une autre facette de moi, un certain talent pour la communication et une facilité à fédérer les gens.

Je décide de voler de mes propres ailes et de devenir entrepreneur à 23 ans. Mon bureau ? une chambre de bonne de 10m2 au 6ème étage sans ascenseur. Avec très peu de sous , sans diplôme, et beaucoup d’ambition je lance mon activité dans le tourisme.

Une petite voix en moi me dit que ça va marcher ! Pendant 2 ans je galère, la société ne décolle pas, mon entourage m’encourage à arrêter et trouver un travail mais je ne lâche rien. Et puis la persévérance, la patience, la volonté que j’ai développée à travers le kung-fu me permettent de développer l’entreprise. Nous sommes en 2003. Je sais au plus profond de moi que c’est juste, que je suis à ma place et que mes compétences permettront de semer des graines et d’inspirer des gens autour de moi.

16 ans après je donne mon 1er TEDx « L’éducation à la vie » ! Pas en tant que simple chef d’entreprise, mais en réalisateur de films également ! Et bientôt en tant qu’auteur !  Moi qui me disais que le monde du cinéma était réservé au monde du cinéma au vu des budgets tellement important que nécessite un film, je réalise et produit deux films ! Moi l’enfant dyslexique, nul en orthographe, la tête dans les étoiles, je crée la 1ère agence de communication Neo-bienetre dédiée aux thérapeutes et prépare l’écriture de mon premier livre !

Plus petit j’étais tombé sur une citation de Ghandi qui m’avait vraiment inspiré « Soit le changement que tu veux voir dans le monde ». Cette phrase est toujours présente et encadré dans mon bureau car pour moi elle résume tout.

Mon parcours de vie me montre que nous pouvons tous réaliser nos rêves, si on s’en donne les moyens et si notre énergie est focalisée. Depuis des années je mets en place différentes actions autour de l’éducation. Il y a 5 ans persuadé que nous sommes mieux servis que par soi même, en autodidacte et toujours à l’écoute d’une petite voix je décide de fédérer autour d’un picnique géant plus de 600 personnes ayant répondu à l’appel de la création d’une école nouvelle. Ce pic nique c’est maintenant transformé en festival et attire plus de 10 000 personnes (Festival pour l’école de la vie). Dans la continuité et pourtant n’ayant jamais réalisé cela auparavant je décide de rassembler sous la forme d’un congrès plus 500 professionnels de l’éducation et crée le 1er congrès Innovation en Éducation. Je termine enfin mon 2ème film « L’école de la vie, une génération pour tout changer » suite du film « C’est quoi le bonheur pour vous ? ».

Alors vous allez vous dire, comment j’ai fais pour réaliser ce film par exemple? : Il y a 5 ans j’ai interviewé plus de 1500 personnes à travers le monde autour d’une question fondamentale « C’est quoi le bonheur pour vous? » avec pratiquement aucun budget, aucune équipe de tournage, mais une intuition forte, une fois de plus qui me pousse à le faire, alors que je ne maitrise aucun outil de montage vidéo, ma petite voix me dit de continuer. Et j’ai bien fait, c’est aujourd’hui plus de 500 000 spectateurs qui ont vu le film !

Vous allez me dire mais pourquoi je fais tout ça? Parce que je suis convaincu que tout part de l’éducation. Si nous souhaitons un avenir meilleur pour notre humanité et notre planète nous devons accompagner les enfants vers un épanouissement de l’être.

Cette petite voix qui me souffle de continuer, de rien lâcher, qui guide mes pas depuis ma tendre enfance je la nomme l’intuition. Et force est de constater que nous ne la cultivons pas à l’école. Comprendre ces émotions, apprendre à s’écouter, cultiver notre curiosité, la patience, la persévérance, comprendre la nature et tous les mécanismes fabuleux d’inter-connexion qui existent entre tous les êtres vivant. L’épanouissement de l’être est mis de côté au profit de l’intellect et des savoirs appris par cœur qui ne sont pas forcement utiles pour faire face aux enjeux actuels ! Qu’ils soient environnementaux, sociétaux, économiques, politiques, dans le domaine de l’agro alimentaire, de l’éducation, de la santé, nous avons besoins d’hommes et femmes qui pensent différemments.

Un être épanoui c’est un être qui

  • Connait ses excellences, vous savez ces choses qui sont si simple pour nous et tellement difficile pour d’autres ?
  • Vit dans le flow, c’est à dire lorsque nos valeurs sont en accord avec notre métier
  • Sait comment il peut contribuer concrètement à apporter une pierre positive à notre planète.

Notre job d’adulte c’est

  1. D’Accompagner les enfants à être
  2. Ne pas leur imposer de rentrer dans un moule qui ne leur correspond pas.
  3. Développer des apprentissages qui prennent en compte les 8 formes d’intelligences.

Alors je continue de rêver ! Je rêve d’une école, une école de la vie ! Une école en pleine nature ou l’on pourrait apprendre à vivre pleinement sa vie. Apprendre par l’expérience dans un environnement intergénérationnel et au contact de la vie réelle.

Imaginez une école en pleine nature sur un terrain de 30ha, entouré d’une forêt, proche d’une rivière à quelques heures de la mer et de la montagne et sous le soleil du sud de la France 🙂 Imaginez un terrain en permaculture pour y cultiver fruits et légumes puis annexé à l’école, un bâtiment qui servirait de centre de formation pour les parents, un autre bâtiment qui servirait de centre de formation pour les enseignants puis un dernier bâtiment centre de développement personnel comprenant un spa, une  grande salle pouvant accueillir des stages, formations et ateliers, avec toutes les commodités d’un gîte pouvant ainsi rendre les professionnels totalement autonome.

Le modèle économique est simple : bénéficier de plusieurs sources d’apports financiers pour baisser le cout pour les parents et la rendre ainsi accessible à toutes les couches sociales. Ce n’est pas une utopie !

Les différents centres de formations, la possibilité d’accueillir des stages, ateliers, conférenciers et autres formations couplé avec la possibilité de fournir des paniers bios permettrait de financer une grande partie des charges du lieu et baisser le coût d’accès des parents.

Nous pourrions ainsi accueillir tous les ans le Festival pour l’école de la vie et le congrès Innovation en Éducation qui attire depuis des années plus de 10 000 personnes de la France entière et ainsi sensibiliser un large public à notre approche pluridisciplinaire de l’école.

Imaginez un lieu où les parents sont les bienvenus 🙂 accueillis dans un espace qui leur est dédiés où des professionnels pourraient ainsi les accompagner dans leurs rôles de parents. Il y a des milliers de professionnels sur notre territoire aux compétences variés et complémentaires désireux d’accompagner aux mieux les parents.

Imaginez un lieu ou les enseignants pourraient suivre différentes formations complémentaires à leurs approches.

De la maternelle au BAC, l’école de la vie va développer un programme éducatif innovant (inspiré de différents courants tel que Summerhill, Reggio, Montessori, Freinet, Steiner etc.) Les êtres humains sont par nature très curieux et enthousiastes de découvrir le monde qui les entoure et leur être profond. Nous mettrons à disposition des enfants un milieu riche en ressources, intergénérationnel, au contact permanent de la vie réelle…

Des millions de gens humbles et conscients comme vous et moi peuvent changer la vie de milliards d’autres, alors soyons le changement !

Merci pour la planète terre 🙂

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

 

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.