Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER





Abordez-le en partant de ses centres d’intérêt, de son univers

Par exemple vous pouvez faire découvrir les différentes façons de se créer des images mentales lorsque vous le trouvez en train d’examiner une colonne de fourmis ou une jolie fleur. En s’insérant dans sa réflexion (sans le brusquer), vous pourrez lui proposer de mémoriser l’image en indiquant toutes les dimensions sensorielles. Proposez-lui de mettre l’image de la fleur dans sa tête, ou son parfum, ou se rappeler de l’effet du toucher…

Vous montrez ainsi à l’enfant les différents types d’image mentale (visuelle, auditive, verbale ou même kinesthésique), il peut maintenant choisir la manière la plus efficace pour lui de mémoriser.

N’oubliez pas de prendre le temps d’écouter, observer, parler avec les enfants, et même de vous émerveiller…

L’enthousiasme et l’admiration des parents est un booster incomparable pour les petits ! Ne vous contentez pas de les cadrer et de les observer dans leurs apprentissages, prenez-y part en les félicitant et en affichant clairement votre admiration : en plus d’améliorer la confiance en lui de l’enfant, vous gagnez en disponibilité et en qualité d’écoute qui seront indispensables dans votre relation, lorsqu’il aura besoin d’aide et de soutien.

Apprenez-leur à réfléchir en orientant leurs sentiers mentaux de raisonnement

Ne les fustigez pas lorsqu’ils ont du mal, l’incompréhension d’un enfant est loin d’être toujours due à de la mauvaise foi. Les étiquettes (« tu es bête, tu es un cancre, tu n’es pas fait pour l’école… ») et les phrases du type « réfléchis un peu ! creuse-toi la cervelle ! » n’aident pas les enfants à réfléchir, au contraire…

Souvenez-vous que vous devez orienter leur réflexion en les incitant à découvrir l’immensité de l’étendue de leur univers mental et des portes de raisonnement qu’ils peuvent emprunter.

Rassurez-les quant à leurs capacités !

Offrez-leur toute la confiance en eux dont ils ont besoin en faisant part de la confiance que vous avez en leurs capacités, quel que soit leur âge.

Les aider à formuler leurs projets mentaux

Parfois les enfants ont du mal à s’exprimer, trop d’informations se bousculent à la fois et les projets mentaux pour atteindre leurs objectifs ne sont pas très clairs. Guidez-les, en posant des questions ouvertes remettant un peu d’ordre « comment tu vs t’y prendre ? qu’est-ce que tu sais déjà ? »

S’adapter aux goûts et au tempérament des autres

Les enfants en plein apprentissage n’adoptent pas directement la démarche adéquate, c’est là qu’il faut vous montrer patient et ne pas oublier que vous gagnez à lui parler avec ses mots, en intégrant ses habitudes et sa vision. Pareil pour les devoir ! L’enfant a probablement ses préférences pour l’apprentissage par voie auditive ou visuelle, par raisonnement inductif ou déductif, par explication ou application…

Elevez-les vers l’autonomie…en acceptant de leur laisser un peu de mou

L’amour fusionnel « je fais à ta place, je sais ce qui est mieux pour toi… » et l’amour conditionnel « je t’aime si…je ne t’aime plus si… » construisent des dédales dans la tête des enfants lors de leur développement mental. L’enfant est une personne à part, en passe de trouver sa propre voie vers sa propre réussite et son propre bonheur. Vous devez l’assurer de votre amour inconditionnel et de votre confiance en lui afin qu’il construise sa personnalité sur des bases solides.

Source: http://apprendreaeduquer.fr/

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.