Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




A une époque où les nouvelles technologies sont omniprésentes dans notre quotidien, il est difficile d’empêcher nos enfants de les utiliser. Écrans en tous genres sont entrés dans nos mœurs; smartphone, tablettes, ordinateurs portables, montres connectées, jeux vidéos etc.

Une question se pose alors: quel positionnement adopter face à cette abondance numérique? Comment gérer au mieux l’utilisation de ces outils chez nos enfants?

En théorie, il est recommandé aux parents de ne pas autoriser les écrans avant trois ans, les consoles portables avant six ans, internet avant neuf ans et internet seul avant douze ans avec toutefois un système de protection parentale pour bannir les sites inappropriés à un jeune public.

En théorie oui, mais en pratique cela peut paraitre utopique. Bon nombre d’enfants n’ayant pas encore deux ans savent utiliser une plateforme numérique. Ainsi, ils sont aptes à reconnaitre les applications et même à s’en servir. C’est le cas, par exemple, de Chloé, 20 mois qui est capable d’aller sur youtube et de choisir dans la playlist son dessin animé préféré “Jake et les pirates”. Cela semble incroyable et pourtant elle est loin d’être la seule à y parvenir.

On constate une précocité extrêmement importante chez les enfants de la génération Z. Dès leur naissance, ils sont plongés et grandissent dans l’ère numérique dans laquelle nous évoluons tous au 21ème siècle.

De plus, l’utilisation de ces écrans est souvent une “aide” dans le quotidien surchargé des parents qui peuvent ainsi faire une pause le temps d’un instant.

Mais la majorité d’entre eux ignore à quel point cela peut nuire au développement de l’enfant lors d’une utilisation excessive.

La psychologue clinicienne Lamya Lamrani analyse ce phénomène de surexposition et ses conséquences:

  • La vue peut être affectée: la lumière bleue des écrans a un effet néfaste sur les yeux
  • Il y a un réel risque de développer une dépendance
  • Isolement social, introversion chez certains enfants ce qui entrave l’épanouissement personnel
  • L’usage excessif des écrans a un impact sur l’activité cérébrale de l’enfant pouvant entraîner un retard de langage, une réduction de la capacité d’attention et un surpoids: ce sont les trois problèmes majeurs observés.
  • Troubles du sommeil et cauchemars

De plus, on constate que le sentiment d’empathie qui se développe au fur et à mesure que l’enfant grandit est également perturbé: “l’exposition aux images violentes serait un facteur parmi d’autres nuisible aux performances sociales des enfants […] progressivement ils s’habituent à la violence et en viennent à les reproduire dans les cas les plus sévères” explique la psychologue.

Il est important d’arriver à poser un cadre à son enfant; il est préconisé de limiter l’utilisation de la télé de 30 à 60 minutes maximum par jour pour les enfants de 3 à 6 ans.

En ce qui concerne les tablettes, certains jeux éducatifs peuvent contribuer à l’éveil et à la stimulation sensorielle si elles sont maniées à bon escient avec l’aide d’un adulte.

Toutefois, préférez les jeux de société, les activités manuelles, les livres, et toutes sortes d’interactions humaines aux nouvelles technologies.

Source: www.rfi.fr

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.