Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




Dans de nombreuses familles, le rangement de la chambre est très souvent source de tensions et de conflits entre parents et enfants ! Qu’ils soient petits ou ados, c’est une tâche qu’il ne font pas avec plaisir ! Pourtant, une chambre rangée permet de mieux en profiter : pour jouer, étudier et même dormir.
Pour Maria Montessori, c’est notre rôle à nous, parents, de favoriser un maximum l’apprentissage autonome de nos enfants en mettant à leurs dispositions des outils et un environnement adapté. Voici quelques astuces pour faire revenir le calme et surtout l’ordre dans la maison et ce, sans avoir besoin de vous casser la voix !

1. En amont, déblayer le terrain !

Vous possédez vous aussi le syndrome du “je ne jette pas ça peut servir” ou du “je garde cela car ça me rappelle des souvenirs” ?! Si vous voulez vous faciliter le rangement, à vous et à votre enfant, retenez cette phrase : la profusion est bien souvent synonyme de confusion ! Alors prenez un moment et faites le grand tri ! Laissez uniquement ce dont il a vraiment besoin : le nombre de jouets d’un enfant n’est pas un coefficient de son bonheur ! De plus, en apprenant à se limiter à l’essentiel, on laisse place à la créativité, et on apprécie davantage chaque chose.

Une des règles de base de la pédagogie Montessori explique que l’enfant va s’intéresser à une activité si elle correspond à son étape d’apprentissage, et ce jusqu’à ce qu’il en ait fait le tour. A ce moment-là, il sera prêt à passer à une autre. Rien ne sert donc de proposer milles et unes activités en même temps à notre enfant. Mieux vaut faire une petite sélection de jeux bien adaptés à ses besoins et intérêts du moment. Pour cela, Maria Montessori nous propose la méthode de la “rotation des jouets” qui consiste à stocker des jouets hors de sa portée et de lui en proposer des différents tous les mois par exemple.  Bon pour la curiosité et pour le rangement !

2. L’importance de l’agencement

La pédagogie Montessori recherche en premier lieu l’autonomie de l’enfant, et une chambre bien agencée peut y apporter beaucoup ! Tout d’abord l’accessibilité est importante, qu’elle concerne les jeux comme les vêtements. Ainsi, ils doivent pouvoir y avoir accès sans acrobaties ni aide d’un adulte. Les rangements doivent donc être adaptés à sa morphologie, à sa hauteur et bien visibles.

De plus, les rangements doivent être clairs ! En un seul coup d’œil, l’enfant doit savoir retrouver le matériel qui l’intéresse et pouvoir le remettre en place facilement après. Une bonne astuce est d’avoir des boites bien distinctes pour chaque sorte d’activité : une pour les puzzles, une pour les poupées, une pour les Legos, une pour le coloriage etc. Ainsi dès que l’enfant voudra prendre une nouvelle boîte, vous pourrez lui noter qu’il change alors d’activité et qu’avant il doit donc remettre en place la précédente. La pratique est beaucoup plus complexe que la théorie, nous sommes bien d’accord, mais commencer par avoir les bons instruments est un premier pas. Un rangement pour chaque activité, une activité dans un seul rangement.

3. Prendre des bonnes habitudes

C’est une notion clef dans le rangement. Même si cela peut être difficile à intégrer pour l’enfant qui a tendance à passer très vite d’une activité à une autre, prendre l’habitude de ranger au fur et à mesure fait gagner beaucoup de temps et d’énergie ensuite. Il est pour cela important de lui donner l’exemple afin d’en faire un automatisme. Pensons que dès sa naissance, il nous observe et nous sommes son premier repère, son modèle ! De ce fait, nous devons même avec les tous-petits commencer à verbaliser le moment du rangement, pour bien qu’ils en prennent conscience, et dès deux ans, nous pouvons les faire participer pour que cela devienne systématique. Ils aiment vous imiter et adoreront donc vous aider !

A la fin d’une activité, l’enfant doit prendre l’habitude de remettre en place le matériel avant de commencer quelque chose d’autre. Cela permet aussi de bien marquer la fin de cette activité et éviter que l’enfant s’éparpille à faire plusieurs choses à la fois.

 

Enfin, souvenez-vous : Lorsqu’un enfant ne “sait pas quoi faire”, s’ennuie ou commence à être énervé, il suffit parfois de regarder l’état de sa chambre. Bien souvent, quand elle est en désordre total, les enfants n’ont plus de plaisir à y être et n’arrivent plus à y jouer. La première des choses à faire est donc de “remettre de l’ordre dans la pièce, pour remettre de l’ordre dans les esprits”.

Source : http://superliposes.com

 

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

[recaptcha]

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.