Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




Hypersensibilité, TDA, DYS… Environ 20% des enfants sont considérés comme “ atypiques “. Dans un système scolaire inadapté, il est parfois bien difficile pour les parents de ces enfants pas comme les autres de réussir à s’adapter. Voici un petit guide très bien fait et disponible en téléchargement gratuit pour vous aider !

Le saviez-vous ? Le cerveau des dyslexiques est extraordinaire !

En effet, la dyslexie n’est pas, comme on l’a longtemps cru, la conséquence d’un défaut éducatif, d’une intelligence déficiente ou encore moins d’un blocage psychologique, mais bien d’une particularité de leur cerveau, un cerveau extra-ordinaire.

La neuropsychologie moderne permet de mieux comprendre cette particularité, et nous apprend également que les difficultés que ces enfants ont éprouvé pour apprendre à lire et à écrire sont souvent compensées par des talents ou des aptitudes remarquables dans d’autres domaines, et qu’une rééducation bien conduite peut totalement changer l’avenir de l’enfant. En effet, il n’a été question jusqu’ici que de déficits. Un certain nombre d’arguments permettent à l’inverse de penser que l’organisation particulière du cerveau chez le dyslexique présente également certains avantages.

En premier lieu, les dyslexiques auraient des aptitudes de perception et d’attention spatiales supérieures à celles de non dyslexiques, aptitudes généralement attribuées au fonctionnement de l’hémisphère droit. On retrouve parmi les dyslexiques des sujets obtenant des performances au-dessus de la moyenne à des épreuves consistant à manipuler l’espace. De même, les dyslexiques sont en moyenne supérieurs aux non dyslexiques pour capter un stimulus visuel situé dans les parties latérales du champ visuel.

Il est clair cependant que ces aptitudes particulières ont été beaucoup moins étudiées que les éléments déficitaires : il existe là un champ pratiquement inexploré qui pourrait s’avérer très important à la fois pour une meilleure compréhension de l’organisation cérébrale du dyslexique et pour améliorer sa prise en charge et aider à son orientation scolaire et professionnelle.

Un guide destiné aux parents

Voici la présentation officielle de ce guide créé par le Centre socio-culturel Fosse des Treize :

“ Il existe une série de remarques types adressées presque par réflexe à un profil d’enfant qui sort un tant soit peu des cadres : « Comme tu es lent ! », « Tu me fatigues ! », « Tu le fais exprès ou quoi ? », « Tu vois quand tu veux ! », « Ne sois pas si dissipé ! », … ces étiquettes leurs sont souvent attribuées car leur comportement et leur fonctionnement inadaptés et disproportionnés échappent aux adultes que nous sommes ou tout au moins nous dérangent. Souvent dans l’ignorance, nous sommes bien maladroits et démunis avec notre éducation classique et usons de paroles blessantes et incomprises par l’enfant. Elles entament sérieusement sa confiance en lui et son amour propre. Une fois cette confiance entamée, un processus d’échec peut se mettre en place, parfois dès la maternelle.

C’est à partir de ces constats, émergeant lors des ateliers de discussion mensuels pour les parents d’enfants « atypiques », mis en place en octobre 2013 au Centre Socio Culturel du Fossé des Treize, qu’est LE PETIT GUIDE DES ENFANTS ATYPIQUES née l’idée de ce guide. “

Voici les différentes thématiques dont traite ce guide :

  • Des enfants hypersensibles
  • Une mémoire de travail performante
  • Des enfants agités
  • Le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H)
  • Le besoin de justice
  • Des enfants angoissés
  • Une relation compliquée avec les autres
  • La pensée en arborescence
  • Les troubles DYS

Pour télécharger le guide gratuitement, c’est par ici

Source : http://papapositive.fr/

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

[recaptcha]

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.