Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




On le sait, c’est prouvé dorénavant grâce à l’expérience de cette jeune enseignante révoltée par le décrochage scolaire : les méthodes de l’Education Nationale dès la maternelle ne sont pas ou plus adéquates. Céline Alvarez ne supporte pas les inégalités sociales et devient professeur des écoles en 2011, avec la ferme intention d’aller tester des méthodes d’enseignement basées sur l’autonomie des enfants.

Dans une maternelle ZEP à Gennevilliers, ses 25 élèves de 3 à 5 ans qui accusaient déjà des retards, des lacunes et désormais peu de motivation à apprendre ont eu le choix parmi une centaine d’activités qu’elle a préparées pour eux, d’en choisir une ou plusieurs et de continuer aussi longtemps qu’ils le souhaitaient. Origami, calculs, cubes…les petits sont libres de faire ce qu’ils veulent sans jugement ou pression de la part d’un adulte, sans climat de compétition mais dans une atmosphère de coopération et d’entraide.

En moins d’un an les enfants ont rattrapé leur retard et bien plus encore, francophones ou non, et à la fin des trois ans (en fin de cycle de maternelle) la grande majorité dépassait haut la main des attentes du programme traditionnel.

Malheureusement…l’Education Nationale a coupé court à l’expérience, ce qui a conduit à la démission de Céline Alvarez. Elle fait aujourd’hui cavalier seul et gère un blog qui permet de voir des vidéos de ses élèves en train de travailler mais prépare également des conférences auxquelles se rendent énormément d’enseignants. Enfin, elle a écrit un livre paru le 31 août dernier intitulé « Les Lois Naturelles de l’Enfant ».

Source: http://tempsreel.nouvelobs.com

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

[recaptcha]

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.