Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




93, c’est le nombre d’écoles alternatives indépendantes qui ont vu le jour en 2016.

Cela représente une belle évolution puisqu’en 2015 ce sont 67 écoles alternatives qui ont été créés.

Cet accroissement est d’autant plus fort que la législation en vigueur se durcit étant un réel frein dans la création d’une école alternative qui sort du commun!

Ainsi, c’est avec admiration que l’on constate que l’envie de proposer une nouvelle vision, de sortir des sentiers battus et de s’adapter à l’évolution de nos enfants prime sur ces contraintes administratives.

Il est important de réaliser que les enfants de la génération Z grandissent dans un monde qui n’a rien à voir avec la génération précédente. De ce fait, il est de notre devoir de s’adpater et de proposer de nouvelles méthodes d’apprentissage.

Aussi, aujourd’hui nous intégrons de plus en plus une nouvelle dimension des plus essentielles qui est le bien-être ce qui nécessite la mise en place d’une éducation alternative.

Chaque enfant est différent et présente des particularités qu’il est indispensable de prendre en compte. L’essence même de ces écoles alternatives est justement de mettre en exergue cette singularité pour leur permettre de se construire autour de ce qu’ils sont tout en respectant leur sensibilité.

Ces écoles des temps modernes encouragent la créativité, l’altruisme, le respect de soi et des personnes qui nous entourent et surtout invitent au bonheur!

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

  1. octobre 24, 2016

    Bonjour,

    seriez-vous intéressé par les assises de l’éducation à l’environnement qui sont entrain de devenir les assises de l’éducation pour la transition.

    • octobre 24, 2016

      Merci pour votre message, dans quelle optique ?

  2. octobre 25, 2016

    les assises de l’EEDD ont pour but de donner la parole aux citoyens dans tous les territoires. C’est comme pour les AMAP, les composts en pied d’immeuble, comme pour les éoliennes citoyennes, comme les jardins partagés ou la monnaie locale…là ce n’est pas la nourriture, le recyclage, l’énergie ou la monnaie, c’est l’éducation dans leur territoire que les citoyens reprennent en main.
    Les assises permettent d’échanger dans son propre territoire sur l’importance du lien à l’environnement dans l’éducation. On se rend compte que l’éducation a l’environnement est aussi pour l’autonomie de l’enfant, pour laisser libre cours à sa curiosité et son libre arbitre, donner sa place à la joie dans l’éducation…pour cela elle emploie des pédagogie actives. Les liens entre les deux démarches m’apparaissent nombreux, ça nous donnerait plus de force à tous.

  3. octobre 26, 2016

    Bonjour ! Ou , quand , comment , etc ?….

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.