Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




Que ce soit pour apprendre à se calmer, à gérer ses émotions, ou encore à se concentrer, les bienfaits de la méditation sont nombreux chez les enfants. Cette pratique a véritablement le pouvoir de ramener calme et sérénité, dans les écoles et dans les maisons. Voici 3 exercices pour initier vos enfants à la pratique de la méditation.

  • La météo intérieure : Accueillir et comprendre ses émotions

Cet exercice, qui peut être réalisé à tout moment, permet à l’enfant de s’interroger sur ce qu’il se passe à l’intérieur de lui. Demandez-lui de ressentir sa météo intérieure :

  • Comment je me sens là à cet instant ?
  • Qu’est-ce qui se passe dans mon corps ?
  • A quoi je pense ?
  • De quelle couleur est mon ciel intérieur ?

Parce que nous passons notre temps à parler de la pluie et du beau temps, les enfants n’ont aucun mal à trouver des mots liés à la météo pour décrire ce qu’ils ressentent au fond d’eux-mêmes. Que ce soit pour traduire une émotion, une pensée ou une sensation physique.

Ainsi, s’il y a des nuages noirs, qui obscurcissent parfois l’horizon, on peut rappeler qu’ils  passeront comme passent ceux du ciel extérieur… et on peut alors demander aux enfants de se centrer sur leur souffle : sentir qu’ils inspirent le bleu du ciel et bien ressentir que leur expiration pousse les nuages… S’il fait beau, on peut leur demander où ils ressentent le bonheur dans leur corps.

A faire par exemple au réveil à la maison, on encore en classe lorsque l’on fait la météo du jour le matin !

  • Le grand arbre : Apprendre à s’ancrer et à s’aligner

Apprendre à se recentrer, à revenir à soi, permet de prendre du recul sur les situations, et est une capacité qui sert tout au long de la vie ! Ainsi, demandez à l’enfant d’imaginer qu’il est un arbre.

Il se tient debout, les yeux fermés, et ressent que ses pieds, posés bien parallèlement au sol, s’enfoncent très loin. Comme des racines. Elles s’ancrent très profondément dans la terre, et il se sent ainsi solidement attaché. Puis, tout doucement, il relève les bras au dessus de la tête et s’étire très fort, très loin, comme si ses bras étaient les branches de cet arbre qui essaye d’attraper le soleil. Alors, demandez-lui de ressentir tout ce qu’il se passe dans son corps, du bout de ses doigts tout là haut dans le ciel, jusqu’au bout de ses pieds tout au fond dans la terre.

Cet exercice permet à l’enfant de se réaligner, de se redresser et de se sentir plus fort. Bien ancré dans le sol, il fait une pause et en ressort plus confiant.

  • La petite fourmi : Pour se détendre en pleine conscience  

Cet exercice consiste à amener les enfants à faire un “ scan corporel “ comme le font les adultes en méditation. Ce scan nous entraîne à nous recentrer et à déchiffrer nos sensations.

Dites à votre enfant de s’allonger confortablement, et racontez-lui l’histoire de la petite fourmi. Il est important d’adopter un ton calme, et de bien préciser tous les détails, notamment ceux qui sont liés aux cinq sens.

C’est donc l’histoire d’une petite fourmi qui commence à grimper sur le gros orteil du pied, le gros doigt de pied, oups, ça chatouille un petit peu. Mais la petite fourmi continue, et pouf, elle tombe au milieu des doigts de pieds. Oulala, c’est bizarre, c’est un peu humide et chaud par ici. Alors elle remonte sur l’autre doigt de pied et ainsi de suite (il faut détailler). Et puis elle se retrouve sur le dessus du pied et là, elle est soulagée, c’est quand même plus facile d’avancer. Elle arrive ensuite sur la jambe, au niveau de la cheville, et là c’est la forêt pour cette toute petite fourmi, il a des petites herbes aussi grandes qu’elle par-ci par-là. Et puis soudain, une grosse montagne, c’est le genoux… et ainsi de suite. Avec le nombril dans lequel elle tombe. Les battements du cœur qui bougent et font beaucoup de bruit. La bouche qui est humide. Le nez, qui souffle comme un gros ventilateur, puis l’aspire comme un gros aspirateur. Et ainsi de suite jusqu’aux cheveux, dans lesquels elle se perd dans cette jungle peuplée de grandes lianes… Et hop elle tombe parterre !

À la fin de l’histoire, la majorité des enfants sont complètement détendus !

Ces exercices sont une première initiation pour eux à s’entraîner à être présent à ce qu’ils vivent, à se recentrer sur ce qu’ils ressentent…. Des véritables cadeaux qui leurs serviront tout au long de leur vie !

Source : http://www.psychologies.com/

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

[/column]
Write a comment:

You must be logged in to post a comment.