Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 23 AU 25 SEPTEMBRE 2016 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




 

Les pédagogies alternatives l’ont bien compris : chaque enfant possède un profil différent, et l’éducation doit donc tendre à une personnalisation. En effet, certains auront besoin de lire, d’autres d’écouter, ou encore de manipuler, et parfois les trois à la fois, pour apprendre. Voici les trois grands profils d’apprenants :

Les apprenants visuels :

Ils ont besoin de voir pour retenir. Les apprentissages avec lesquels ils vont être à l’aise vont donc tourner autour de la lecture, des schémas, des images… Selon Agnès Perrin-Turenne, chef d’établissement scolaire : « Spontanément, les enfants sont très visuels. C’est pour cela que tout ce qui est jeux va leur plaire. On est dans un monde d’images, la partie auditive est nettement en deçà, contrairement à ce qui était le cas avant ».
Comment l’aider dans son apprentissage ? En faisant appel à ce qui attire le regard. Cela peut être les codes de couleurs qui fonctionnent très bien pour le 1er âge. Pour les étudiants par exemple, les fiches de révisions sont généralement efficaces : le fait d’avoir un repère visuel, avec des éléments qui ressortent plus que d’autres. Selon les profils, certains auront besoin de faire des schémas, d’autres d’écrire. C’est pour cette raison qu’il est important d’enseigner la méthodologie aux élèves, afin qu’ils puissent utiliser la méthode qui fonctionne le mieux pour eux.

Les apprenants auditifs :

Peut-être que cela vous parle : en effet, c’est la première catégorie d’apprenants ! Les élèves possédant ce profil apprennent grâce à l’écoute. En écoutant et réécoutant les mots, ils les inscrivent dans leur mémoire.
Comment l’aider dans son apprentissage ? Avec de l’écoute, de l’écoute et de l’écoute ! Les enfants à dominante auditive ont besoin de se concentrer à l’école pour bien entendre la leçon dans la bouche de leur professeur. Ensuite, ils auront besoin de répétition, d’entendre l’information encore et encore. C’est ainsi que certains s’enregistrent en lisant leurs cours, pour pouvoir les réécouter en boucle jusqu’à qu’ils soient intégrés !

Les apprenants kinesthésiques :

La kinesthésie se rapporte à la sensibilité au mouvement. Ce profil d’apprenants a donc besoin de toucher pour apprendre. Cela passe principalement par la manipulation d’objets.  Ceci peut donc expliquer pourquoi certains enfants ont du mal à rester assis sur leur chaise pendant des heures ! Ils ont besoins de bouger, de manipuler, et qu’on leur fasse schématiser les choses autrement que par la visualisation ou l’audition.
Comment l’aider dans son apprentissage ? La manipulation est beaucoup utilisée dans les méthodes d’apprentissages des pédagogies alternatives, notamment chez Montessori, Freinet ou encore Reggio. C’est aussi pour cela qu’elles reviennent au goût du jour. La seule difficulté est que si cela fonctionne très bien chez les jeunes enfants, c’est une méthode plus complexe à intégrer chez des collégiens et lycéens par exemple. A méditer !

Source : http://www.marieclaire.fr

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

 

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.