Suivez-nous:                        
femme enceinte




Cela fait quelques temps que vous y pensez et vous avez décidé de sauter le pas. Votre enfant unique va bientôt devenir l’aîné(e) de la fratrie et accueillir à la maison un petit être humain.

Si parfois cette petite sœur ou ce petit frère est attendu avec impatience, il peut également en être autrement ce qui se comprend aisément. Jusqu’à présent, il était le centre d’attention de toute la famille et surtout il n’avait pas à partager ses parents chéris et tout à coup tout bascule !

Pas de panique, avec une bonne préparation en amont et une bonne gestion à l’arrivée de bébé tout devrait très bien se passer!

La psychologue clinicienne, thérapeute de couple et thérapeute familiale Elisabeth Darchis nous éclaire sur la bonne marche à suivre.

L’annonce de votre grossesse ne doit se faire ni trop tôt, ni trop tard. Il est important de s’adapter à son enfant, son âge et son caractère. Il est préférable d’attendre au moins la première échographie avant d’en parler, voire un peu plus. En effet, la perception du temps n’est pas la même pour un enfant que pour un adulte et votre grossesse peut lui paraitre sans fin: “il faut choisir un moment où chacun est disponible pour répondre aux questions ou apaiser des craintes” explique la psychologue.

Toutefois, s’il sent quelque chose et qu’il prend les devants, n’éludez pas la discussion, soyez transparent avec lui.

Au moment de la grande annonce, soyez positif; il s’agit d’une magnifique aventure à venir, autant pour vous, parents, que pour votre aîné(e) qui va bientôt endosser la casquette de grand frère ou grande sœur. Il faut transmettre à son enfant le bonheur qui est à venir.

Ensuite vient l’étape que l’on appelle “régresser pour mieux s’adapter”. Il est tout à fait habituel de constater une “régression” chez votre enfant. Par exemple, il souhaitera à nouveau que vous le fassiez manger alors qu’il en était hors de question, fera pipi au lit etc.

Ne vous inquiétez pas, c’est bon signe!

Elisabeth Darchis analyse ce comportement: “L’enfant se prépare. Tout le groupe se prépare en vue d’accueillir un bébé qui va fonctionner de manière primitive. La régression est synonyme du réaménagement des places et d’une préparation au grandissement”.

Enfin, le grand jour est arrivé; bébé a pointé le bout de son nez.
Votre aîné(e) risque de montrer des signes de jalousie. C’est normal, il a besoin de temps pour comprendre et accepter ce gros changement dans son quotidien.

Soyez naturel, continuez à vous occuper de lui comme avant, ni plus ni moins, et n’ayez surtout pas peur de porter de l’attention à votre nouveau-né en sa présence.  C’est ainsi que votre enfant prendra tout naturellement ses marques et acceptera son petit frère ou sa petite sœur.

En tant que parents, votre comportement sera déterminant sur celui qu’adoptera votre enfant. Ne culpabilisez pas et ne pensez pas que vous êtes entrain de le laisser de côté. Il n’en est rien: “Parfois les parents confondent le partage de l’amour et le partage du temps […] un cœur énorme se construit pour chaque enfant, et en aucun cas, les cœurs ne se divisent” conclut la psychologue.

En seulement quelques semaines, toute la famille aura pris ses marques et un nouvel équilibre harmonieux prendra place pour le bonheur de tous!

Source: http://www.psychologies.com

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.