Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER

“ Vous êtes ce que vous mangez “ dit un adage. Et c’est vrai, notre alimentation a une incidence sur nos émotions, notre corps, notre santé… Et chez les enfants, diverses études ont notamment établies un lien entre les troubles du comportement comme l’hyperactivité, le déficit de l’attention, l’agressivité…et l’alimentation. 

Certains aliments et composants alimentaires, présents un peu partout dans les assiettes de nos chers bambins, peuvent avoir de sérieuses conséquences sur l’hyperactivité et le déficit de l’attention. Dans son livre “ Il me cherche “, Isabelle Filliozat met en garde sur certains de ces aliments :

 

Les colorants alimentaires : Présents entre autre dans les bonbons et autres friandises ou plats préparés, certains colorants ont une incidence sur la santé mentale des enfants. D’ailleurs, on retrouve la phrase suivante : “ Ces colorants peuvent avoir un effet nuisible sur l’activité et l’attention des enfants. “ sur les produits contenant du E110, E104, E122, E129, E102, et E124. Toute la liste ici.

Le lait : Même si nous tenons paradoxalement absolument à en donner à nos touts petits, le lait contient du phosphate mais aussi du sucre et des caséines opioïdes, liés à l’agressivité et au manque d’attention. Certains diront qu’il est nécessaire pour l’apport en calcium, mais sachez qu’une poignée d’amandes en a autant qu’un verre de lait ! Retrouver ici des alternatives au lait de vache.

Les phosphates : Ils sont quasiment présents dans tous les aliments contenant des additifs. Leur utilisation est telle que, depuis 10 ans, leur présence a augmenté de 300 % ! Barres chocolatées, sodas, plats préparés, autant de produits hyper-phosphatés qui sont un désastre pour les enfants et entraînent d’importants troubles du comportement, tels que l’hyperactivité,l’agressivité, l’insomnie… Divers tests ont démontrés qu’une diète alimentaire sans additifs phosphatés rattrape en quatre jours les enfants, en leur évitant la prise de médicaments.

Le sel : Consommé à trop hautes doses, le sel augmente la pression artérielle. Or, il se trouve même où on ne l’attend pas : 100g de Corn Flakes apportent déjà 30% des besoins journaliers, et une tranche de jambon blanc contient, elle, 87% des apports journaliers ! Un enfant entre 7 et 10 ans ne devrait pas absorber plus de 5g de sel par jour. Alors, attention aux aliments les plus salés !

Le sucre : Nous savons aujourd’hui grâce aux avancées de la recherche à quel point le sucre peut se révéler être un vrai poison pour notre santé, et paradoxalement il n’a jamais été aussi présent dans nos aliments. Pour aller plus loin, dans la vidéo ci-dessous, Isabelle Filliozat nous met en garde contre les méfaits du sucre et des additifs dans l’alimentation des enfants.

Source : http://anti-deprime.com/

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

[contact-form-7 404 "Not Found"]

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.