Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 23 AU 25 SEPTEMBRE 2016 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




Dès leur plus jeune âge, nos enfants ont déjà un emploi du temps bien rempli ! Entre famille, école, activités sportives ou artistiques, il n’est pas toujours évident pour eux de retrouver le calme intérieur. Pourtant, il est nécessaire de leur offrir dès le plus jeune âge des clefs d’apaisement, qui leurs serviront tout au long de leur vie, afin qu’ils puissent se connecter à leurs propres ressources, garder confiance en eux et être zen.

Voici une liste de petits jeux zen proposés par le super site Les défis des filles zen pour nos enfants, qui vous permettront de les guider sur la voie de l’apaisement 🙂 

 

  • La respiration qui nettoie

Installez-vous ensemble au calme, en position assise, sur les talons de préférence. Posez vos mains sur vos cuisses et relâchez votre visage en ouvrant la bouche légèrement. Montrez-lui comment inspirer puis expirer par le nez, par petits coups comme pour se moucher. Expliquez-lui qu’à chaque expiration, il nettoie son coeur et peut rejeter ses petits soucis !

→ Pour les adultes comme pour les enfants, une bonne respiration est primordiale pour la détente et le bien-être. Parce qu’elle est le lien le plus important entre le corps et l’esprit, il est important d’apprendre à notre enfant comment conserver une respiration agréable et calme en toutes circonstances.

 

  • Les cacahuètes

Avant la réalisation d’une tâche qui demande de la concentration, incitez votre enfant à se défouler en criant et dansant sur de la musique pendant plusieurs minutes. Puis imaginez ensemble que vous avez une cacahuète sous chaque pied et qu’il faut les enfoncer dans le sol. Cela forcera votre enfant à appuyer fort sur la plante de ses pieds et à se connecter ainsi avec le sol pendant quelques minutes. Ensuite, proposez-lui de sautiller sur place. Vous devriez tous deux vous sentir plus légers et prêts à remplir votre mission !

→ Certains moments du quotidien sont automatiquement liés au stress, tant pour les enfants que pour les parents. C’est par exemple le cas des devoirs. Ce petit jeu zen consiste donc à évacuer les tensions avant de s’attaquer à cette activité !

 

  • Le conte inventé

Inspirez-vous par exemple d’un conte traditionnel puis laissez votre enfant suivre sa propre imagination. Posez-lui des questions pour l’aider à avancer dans son histoire. Les personnages et trajectoires du personnage de votre enfant risquent d’être assez farfelus, mais l’intérêt est que votre enfant s’identifie et exprime ainsi ses émotions et sensations.

→ C’est un fait, les enfants aiment les contes car ils y projettent leurs propres difficultés et peurs. Imaginer un conte leur permettra d’exprimer ainsi leurs sentiments, et agira comme un vrai exutoire pour votre enfant et lui permettra de se débarrasser de ses inquiétudes.

 

  • Le jeu de l’arbre

Asseyez-vous ensemble les fesses sur les talons, le front déposé sur le sol et les bras allongés le long du corps. Puis invitez votre enfant à se dérouler pour devenir un arbre, debout, les deux pieds fermement ancrés dans le sol. Les pieds sont les racines de l’arbre et doivent donc rester solides pour que les branches de l’arbre, les bras de votre enfant, puissent s’épanouir. Dites à votre enfant que le vent souffle de plus en plus fort, ses bras se mettront donc à bouger mais pas ses pieds. Pendant cet exercice, l’enfant se balancera latéralement sans bouger les pieds, en maintenant une respiration libre et tranquille.

La nature est très importante pour s’apaiser, que ce soit par le biais de simples promenades, de jeux à l’extérieur ou d’une activité jardinage pour enfants. Si vous êtes à la maison, vous pouvez tout aussi bien utiliser la métaphore de la nature pour aider votre enfant à se reconnecter à ses capacités.

 

  • La météo

Posez à votre enfant cette question : « Quel temps fait-il à l’intérieur de toi ? ». Parce que les adultes passent beaucoup de temps à parler de la météo, les enfants sont très tôt familiarisés aux images météorologiques et sauront très bien dire « il y a un grand soleil » ou « il pleut » pour parler de ce qui les émeut. Ceci peut être un moyen ludique de l’aider à exprimer ses émotions.

→ S’écouter et décrire ses émotions permet de se libérer du stress en se recentrant sur soi et sur l’instant présent. Et le moment présent est la plus grande source de bonheur ! L’image de la météo est particulièrement appropriée dans ce cas.

 

  • La fourmi

Tandis que votre enfant est allongé et ferme les yeux, racontez-lui l’histoire de la fourmi qui se promène sur lui, en partant des orteils jusqu’aux cheveux, en passant par la « montagne du genou » et les battements du cœur. Simulez doucement la promenade de la fourmi mais fermement pour ne pas le « chatouiller », ce qui aurait tendance à l’exciter et n’est donc pas le but recherché. Durant l’histoire, l’enfant sera concentré sur les sensations de son corps et recentré sur le moment présent, oubliant ainsi le stress d’un moment passé ou d’un évènement à venir.

→ Ce jeu est un exercice de visualisation très efficace. Il permettra à votre enfant d’apprendre à porter son attention sur ses sensations corporelles et d’échapper un peu aux sollicitations extérieures.

 

  • La visualisation positive

Asseyez-vous sur une chaise, les pieds bien à plats sur le sol et les paumes des mains posées sur la table devant vous. Invitez votre enfant à fermer les yeux et à porter toute son attention sur ses mains posées sur la table. Concentré sur la pression des doigts et la chaleur qui se dégage de ses mains, votre enfant sentira moins l’influence des idées négatives qui tournent dans sa tête. Puis demandez-lui de visualiser pendant quelques instants sa copie – celle de l’examen qui approche par exemple – avec une très bonne note. Demandez-lui de s’imprégner de cette image et de la joie qu’il ressentira en recevant cette bonne note.

Ce petit exercice fonctionnera très bien pour les adolescents, par exemple en période d’examens. Il fait appel à la notion de visualisation qui permet de programmer le cerveau à la réussite, et à la positive attitude. De même, la visualisation remotive l’enfant (et cela marche aussi pour nous !) car elle ré-active le souvenir de la joie lorsqu’il se retrouve face à un obstacle.

 

  • Au menu ce soir

Instaurer ce rituel au dîner en posant la question « qu’est ce qui a été positif dans ta journée ? » Que cela ait provoqué un sourire ou un rire, un « miam » ou un cri d’émerveillement, votre enfant oubliera le négatif en parlant du positif. Ce moment permet aussi à l’enfant d’être à l’écoute de sa famille. Avec l’habitude, l’enfant finira par comprendre qu’il est maître de ses pensées et sera plus zen, même dans les journées un peu difficiles.

→ En fin de journée, nous avons malheureusement plus tendance à nous focaliser sur les difficultés et les soucis plutôt que des bonnes choses vécues. Et pourtant, l’une des meilleures habitudes serait d’apprendre à nos enfants à toujours voir le verre à moitié plein. Un exercice qui fera du bien à toute la famille 🙂

Source : http://les-defis-des-filles-zen.com/10-jeux-zen-pour-nos-enfants

 

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

[/column]

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.