Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 23 AU 25 SEPTEMBRE 2016 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




Votre enfant grandit, s’affirme…et prend ses désirs pour des ordres ! Pas toujours évident de rester zen face à ses caprices. Voici quelques astuces pour devenir une pro de la gestion bienveillante des conflits !

C’est quoi un caprice ?

Un caprice, c’est l’expression d’une frustration. L’enfant n’est pas d’accord avec ce que ses parents décident, ou n’accepte pas leur refus, et il le manifeste par de la colère. C’est un comportement tout à fait normal dans la construction de l’enfant, qui témoigne plutôt de dynamisme et d’une bonne affirmation de soi.

Quelques astuces pour les gérer :

  • Anticipez

Vous avez dû remarquer que certaines situations se terminent presque systématiquement par une crise. Par exemple l’heure du coucher le soir. Alors autant déminer le terrain de suite en les préparant en amont à ce qui va se passer après. “ Après ce jeu, tu iras te coucher “. En le prévenant d’un ton convaincu, vous désamorcez déjà un peu la crise.

  • Expliquez

Un enfant a besoin de comprendre : pour cela mettez-vous à sa hauteur et dites-lui calmement qu’il n’est pas possible de faire toujours ce qu’il veut. Donnez-lui vos raisons, clairement et logiquement. Et surtout, soyez convaincue de ce que vous dites ! Moins vous culpabiliserez, plus votre voix et votre regard auront de la force.

  • Aidez-le à se calmer

Il hurle, il est tout rouge, il n’arrive pas à reprendre son souffle… Il doit se calmer, mais lui répéter sans cesse ne servira à rien. Surtout ne pas crier plus fort que lui ! Prenez-le contre vous et aidez-le à respirer. Des bras accueillants sont souvent la meilleure chose pour passer à autre chose. S’il refuse, continuez à parler calmement, en dédramatisant la situation, et la tempête passera rapidement.

  • Accordez toujours actes et paroles

Appliquez ce qui a été annoncé. Encore faut-il pour cela que la punition soit réaliste ! Si votre enfant se roule par terre dans la rue par exemple, vous n’allez pas “le laisser sur place et partir” ! Réfléchissez avant de prononcer des mots que vous pourriez regretter par la suite. Un enfant a besoin de repères et de cohérence de la part de ses parents.

  • Ne cédez jamais juste pour avoir la paix

Ses hurlements vous mettent les nerfs à bout, et parfois, selon votre humeur du jour, il peut être très tentant d’accéder à sa demande juste pour retrouver un peu de tranquillité. Mais c’est une fausse bonne solution, au fond on le sait très bien ! C’est très déstabilisant pour lui, et cela l’incite surtout à crier de plus belle la prochaine fois qu’il voudra quelques chose ! Alors respirez, prenez sur vous, mais ne cédez pas !

  • Réconciliez-vous quand le caprice est fini

Cette crise l’a perturbé et fatigué lui aussi. Quoi de mieux qu’un petit câlin s’il en a envie. Ne soyez pas rancunier. Vous lui réaffirmait ainsi votre amour, et vous renforcerez le sentiment que quoi qu’il se passe, il pourra toujours compter sur vous.

N’oubliez pas : La communication non-violente et la bienveillance sont les meilleures armes face aux états de stress de vos tout-petits !

Source : Magazine Famili

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.