Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 23 AU 25 SEPTEMBRE 2016 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




Devenir parent est à la fois merveilleux et déroutant.

Il n’est pas évident de savoir par où commencer. Beaucoup de questions se posent alors: quels gestes, quels mots, quels comportements adopter dans telle ou telle situation?

Tendre vers une éducation bienveillante nécessite d’apprendre, de comprendre son fonctionnement et ses enjeux.

En effet, l’éducation bienveillante et la parentalité positive ont le vent en poupe depuis quelques années. Plus qu’un phénomène de mode, il s’agit d’un courant profond qui peut changer l’éducation des enfants et ce pour le bien-être de tous.

Aujourd’hui un grand nombre de manuels nous expliquent comment “éduquer sans crier” en remplaçant la contrainte par le dialogue, le respect, l’affection et la coopération.

Pour la psychologue Catherine Gueguen, la bienveillance pourrait se définir de cette manière: “porter sur autrui un regard aimant, compréhensif, sans jugement, en souhaitant qu’il se sente bien et en y veillant.”

Cette nouvelle méthode d’éducation basée sur le bien-être, le respect et le développement personnel de l’enfant s’inspire de méthodes alternatives bien plus anciennes comme la pédagogie Montessori, la pédagogie Freinet ou encore la pédagogie Steiner.

Un des éléments clés de cette méthode est de mettre l’accent sur ce que l’enfant fait de bien plutôt que sur ce qu’il fait de mal. Évidemment, éducation bienveillante ne rime pas avec laxisme. Il est tout à fait possible de concilier fermeté avec bienveillance.

Cette pédagogie est à mettre en place dès la naissance de son enfant.
Voici quelques conseils pour bien démarrer:

  • Comprendre sa physiologie

Avant toute chose, il est indispensable de comprendre le fonctionnement de son bébé et comment il se développe. A travers différents ouvrages, vous apprendrez ce que les pleurs et les colères expriment, comment fonctionne son cerveau etc. En apprenant, vous serez mieux armés pour appréhender toutes les situations

  • Être à l’écoute de ses besoins 

Les cris, les gesticulations et les pleurs sont les moyens d’expression des bébés et des très jeunes enfants. La base de la bienveillance est de répondre aux besoins de son enfant, comme par exemple, le nourrir quand il a faim ou le prendre dans ses bras  et le rassurer quand il pleure.

  • La communication non-violente

Communiquer et prendre le temps d’expliquer est primordial.
Face à un caprice, il n’est pas opportun de se braquer. La colère est un sentiment normal au même titre que la joie, la tristesse, la peur etc.

Elle est souvent le reflet d’une incapacité à exprimer une émotion ou à gérer une frustration. Ne bridez pas cette émotion mais apprenez-lui à mettre des mots sur ce qu’il ressent..

  • Laissez-le faire seul

Il sera si content d’y arriver tout seul !
Essayez –dans la mesure du raisonnable– de bannir de votre vocabulaire les phrases du type « attention tu vas te faire mal »,  « tu vas tomber » …
Elles donnent à votre enfant le sentiment d’être incapable. Or, il doit faire ses propres expériences pour grandir et prendre confiance en lui. Soyez vigilants mais ne l’empêchez pas d’essayer.

Source: https://familleharmonie.com

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.