Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




Transmettre à vos élèves avec un regard bienveillant et empathique est un merveilleux cadeau que vous pouvez leur faire. Apprentissages, neuroplasticité, ambiance en classe… L’enseignement empathique offre de nombreux bienfaits. De plus, cela permettra à vos élèves de faire eux-même preuve d’empathie dans leur vie future. Mais enseigner avec empathie, ça s’apprend ! Voici quelques clefs :

Pourquoi est-il important qu’un enseignant fasse preuve d’empathie ?

L’empathie, c’est la capacité de ressentir ou de comprendre les émotions, les sentiments, les expériences d’une autre personne. C’est pouvoir se mettre à la place d’autrui. L’empathie est innée chez tous les êtres humains, mais pour être empathique en tant qu’adulte, il faut soi-même avoir reçu de l’empathie étant enfant. En effet, plusieurs études montrent qu’un enfant élevé avec empathie va devenir emphatique et non-violent. Cette empathie innée va donc être renforcée par l’éducation.

Ainsi, le rôle des enseignants et des parents est fondamental dans le développement de l’empathie chez les enfants. Cette relation bienveillante et empathique des adultes permet à l’enfant de développer de façon optimale son cerveau, notamment son cortex préfrontal, siège de l’apprentissage ! Les pays Scandinaves ont bien compris cela, et ont même rajouter des cours d’empathie dans leurs programmes scolaires !

L’enseignement emphatique offre de nombreux bienfaits. En plus de faciliter la compréhension, la motivation, la qualité des apprentissages ou encore la créativité des élèves, il contribue à installer une meilleure ambiance en classe, créant des relations plus harmonieuses et donc des élèves et des professeurs plus épanouis !

Des clefs pour enseigner avec empathie :

  • Créer des relations personnalisées

Il n’y a rien de plus valorisant pour un élève qu’un enseignant qui s’intéresse à lui. Ceci peut passer par des petites questions toutes simples, sur leurs ressentis, leurs centres d’intérêt, ou en s’intéressant à ce qu’il font en dehors de l’école. Si le temps vous le permet, n’hésitez pas à mettre en place des moments individualisés, pendant la récréation par exemple, pour faire le point avec chacun d’eux. Enfin, apprenez à repérer le potentiel et les forces de chacun, et encouragez-les à les développer !

  • Aider-les à exprimer ce qu’ils ressentent

L’empathie passe par l’accueil et la compréhension des émotions, et les faire travailler là-dessus leur servira toute leur vie ! Il existe de nombreux outils en matière de gestion des émotions des enfants sur lesquels vous pouvez vous appuyer. De plus, n’hésitez pas à leur parler de vos propres émotions, ils se sentiront de suite plus à l’aise. Enfin, invitez-les à s’exprimer en les questionnant : Comment tu te sens aujourd’hui ? Est-ce que tu ressens de la colère ? De la joie ? De la tristesse ? Te sens-tu frustré ? Amoureux ? etc.

  • Ayez de véritable intentions empathiques

Ceci signifie que même si vous manquez de temps, quoi que vous fassiez, si le coeur y est, cela touchera vos élèves. Vous avez le pouvoir de venir en aide, de prendre soin de vos élèves, ou encore d’apaiser leurs tensions, grâce à des comportements tout simples. Ceci peut prendre la forme d’un contact physique et chaleureux comme poser une main sur l’épaule de l’élève, d’un simple sourire bienveillant, ou encore d’une parole donnée à sa hauteur en utilisant la Communication Non Violente. Faites ce que vous pouvez selon vos propres convictions et moyens, mais n’oubliez pas que le plus important est votre intention !  

  • Essayez de déceler le besoin caché derrière un comportement inapproprié

Vous vous en doutez, derrière tout comportement irrespectueux ou rebelle, se cache un besoin de l’enfant. Et cela vaut d’ailleurs aussi pour les adultes ! Les élèves très indisciplinés le sont souvent pour attirer l’attention sur eux, que ce soit celle des camarades ou celle des adultes. Certains élèves cherchent aussi à tester l’autorité, s’y confronter car ils rencontrent ces mêmes soucis à la maison où existent peut-être des autorités divergentes entre les parents. L’enseignement empathique implique donc de faire preuve de discernement, d’objectivité et chercher à faire formuler les raisons de ses actes à chaque enfant. L’empathie permet de vous mettre à la place de l’autre afin de lui venir en aide si besoin. Mais pas de juger si sa peur est justifiée ou non selon vos critères.

Pour aller plus loin : Heureux d’apprendre à l’école : Comment les neurosciences affectives et sociales peuvent changer l’éducation de Catherine Gueguen  

Source : https://natureducation.org/

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.