Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




Ah le moment des devoirs ! Pour certains parents, c’est le stress assuré ! Entre le manque d’autonomie des plus petits, et le manque de motivation des plus grands, ce n’est pas souvent une partie de plaisir ! Voici quelques astuces pour que ce moment se passe au mieux, dans une ambiance légère, mais pas moins sérieuse !

Mettre en place un contexte sympa

Le but, c’est de ne pas reproduire les conditions de travail de l’école. En effet, les enfants y passent une grande partie de leur temps, alors à la maison, on essaie de faire différemment pour stimuler leur motivation. Ainsi, on permet le grignotage entre deux exercices, et on peut même installer une ambiance musicale. A la place du bruit permanent dans la classe, ou du silence complet, on peut tout à fait travailler en écoutant un peu de musique. Bien sûr, toutes les musiques ne sont pas adaptées, et tant que les enfants sont en élémentaire, il vaut mieux de la musique sans paroles. La musique possède de nombreux bienfaits sur le travail et la concentration. De la même manière, permet de lire ou réviser une leçon allongé sur le ventre sur un tapis au sol, ou dans son lit allongé sur le dos avec un coussin sous la tête. En bref, on travaille oui, mais dans une ambiance zen et agréable !

Rester souple niveau organisation du travail

Une fois de plus, nous ne sommes pas à l’école, et les règles de travail à la maison peuvent ainsi être différentes. Ainsi, nous ne sommes pas obligé de se mettre aux devoirs immédiatement après le goûter, pour s’en débarrasser au plus vite ! On peut tout à fait faire une première partie en fin de journée, et revoir une leçon plus tard, avant le coucher. De plus, pendant les devoirs, on peut accorder des pauses de 5 minutes, pas plus sinon l’enfant risque de ne plus se souvenir de ce qu’il a commencé. Pendant ces petites pauses, on a le droit de courir, sauter, chanter, bref de se défouler. A la fin de la pause, on prend une minute pour se recentrer et se souvenir de ce qu’on était en train de faire. Puis on s’y remet. Enfin, on peut mettre en place un planning qui permet de prendre son temps : à partir du CE2, les enseignants annoncent souvent les devoirs à l’avance, un peu comme au collège. Ça permet de s’organiser non plus sur une soirée, mais sur une semaine, et donc d’adapter son temps de travail à son propre rythme.

Ne pas faire à leur place

Par facilité et pour gagner du temps, nous pouvons être tentés de répondre à leur place, de les aider un peu trop, afin de boucler cette tâche du soir dont on se passerait bien avec toutes les choses que nous avons à faire ! Mais ce n’est pas lui rendre service, vous le savez ! Pendant le moment des devoirs, les parents ne doivent pas se transformer en prof du soir ! L’idée, c’est que les enfants doivent tout pouvoir faire seul, mis à part les enfants en difficulté. Mais même pour ces enfants, les devoirs doivent être adaptés à leurs capacités. Ainsi, avant de poser des questions et de regarder dans les cahiers, on doit essayer en tant que parents, de laisser notre enfant s’organiser matériellement : où il s’installe, les cahiers dont il a besoin, revoir dans son cahier de texte ou son agenda ce qu’il a à faire. Ce n’est qu’après que nous intervenons. L’objectif étant qu’à l’arrivée au collège, les enfants soient complètement autonomes dans la gestion et la réalisation des devoirs.

Pour aller plus loin : J’aide mon enfant à mieux apprendre

Source : https://www.les-supers-parents.com/

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

 

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.