Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




Dans une société de consommation à l’excès, une majorité de parents se demande comment rendre les enfants moins égoïstes et ainsi développer leur sens de la générosité. Voici quelques conseils pour faire de ses enfants des êtres un peu moins auto-centrés, et leur transmettre le plaisir de donner !

Le jeune enfant est naturellement auto-centré :

Tout d’abord, rappelons-nous que l’enfant ne naît pas altruiste. Et ce fait possède des explications scientifiques. En effet, ceci est dû au fonctionnement de leur cerveau : La zone qui sert à l’empathie (cortex préfrontal) sera terminée entre 25 et 27 ans. Celle qui sert à la gestion des situations de survie est terminée autour de 2 ans. Or pour survivre, il est nécessaire de s’occuper de soi.

Puis, vous l’avez certainement remarqué, avant 6 ou 7 ans, l’enfant est  » auto-centré  » : tout petit, il n’a pas conscience de l’autre. Le monde tourne et fonctionne autour de lui et en fonction de lui. Donc s’il votre petite fille a envie de la poupée qui est entre les mains de sa copine, elle prend la poupée. Elle ne peut pas savoir naturellement que cela attriste ou énerve sa copine. Elle a besoin de l’apprendre.

Jusque vers l’âge de raison (7 ans), l’enfant peut croire qu’il est « le centre de référence » en matière de réflexion : s’il pense ainsi, alors tout le monde doit penser ainsi. Tout ce qui arrive est à cause ou grâce à lui. C’est compliqué pour l’enfant de comprendre la vision du monde des autres et de se décentrer de soi.

A nous parents, de lui apprendre des schémas différents :

Ceci peut commencer par l’inciter à l’empathie, c’est à dire lui expliquer comment se mettre à la place de l’autre pour comprendre ses ressentis, et ainsi comprendre l’impact de ses actions. Par exemple, si votre enfant tape un camarade, il est important de pouvoir lui expliquer qu’il a fait du mal à son copain, autant physiquement que mentalement, et que à sa place, il n’aurait certainement pas apprécié cela. Puis, quand ils grandissent, on peut leur demander :  » à ton avis, comment est-ce que ton ami s’est senti quand tu as fait cela ? « .

Et cela ne vaut pas uniquement pour le négatif ! Par exemple, au lieu de dire à un enfant “ tu es gentil, tu as partagé ton dessert “, qui est un jugement sur ce qu’est l’enfant, on peut préférer “ je ne sais pas si tu l’as remarqué, mais quand tu as partagé ton dessert avec ton ami, celui-ci a sauté de joie ! Il avait tellement envie de goûter à cette glace : je crois que tu as illuminé sa journée. “ Même si demain il ne partage pas son dessert, dans sa tête, dans son cœur, resteront les mots qui ont décrit son action. Et il saura, en lui-même, qu’il est capable de générosité.

Parent, vous êtes son meilleur exemple, sa plus grande source d’apprentissage :

En effet, le meilleur moyen d’enseigner la générosité à un enfant… est de faire preuve de générosité soi-même ! Ceci peut passer par différentes actions : acheter un sandwich à un SDF, emmener en vacances un enfant qui n’en n’a pas l’habitude, inviter ses collègues pour créer une bonne ambiance au travail, donner de son temps dans une association caritative… Vous avez de nombreux choix ! Comme le disait Gandhi : “ L’exemple n’est pas le meilleur moyen de convaincre, c’est le seul “ !

Faites-lui également ressentir que l’altruisme, la générosité, la bienfaisance sont des valeurs importantes pour vous… et pour le monde. Pour cela, n’hésitez pas à partager lorsque vous lisez, entendez, découvrez une action généreuse autour de vous ou dans le monde. A force de montrer aux enfants un monde égoïste, dur, en crise, en bref tous ceux qu’ils voient aux informations nationales par exemple, il va être difficile de leur faire croire que la générosité peut changer le monde. En revanche en leur montrant des reportages positifs, des actes généreux comme on en voit tant lorsque l’on cherche un peu sur le web, on peut leur donner envie de participer à la construction d’un monde meilleur.

Enfin, une technique qui est très simple et en même temps très efficace : Donnez-lui de l’amour, tout simplement ! Un enfant dont le réservoir émotionnel est rempli sera beaucoup plus enclin à donner aux autres.

Source : https://www.mafamillezen.com/

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

 

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.