Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




Nous lisons et entendons beaucoup de concepts d’éducation positive et bienveillante un peu partout en ce moment. Cependant, même si nous avons tous vocation à être les meilleurs pour nos enfants, le stress du quotidien peut rapidement reprendre ses droits et ainsi envoyer valser tout nos beaux principes.

Mais rassurez-vous, il est inutile de vous mettre la pression ! Car il n’y pas de recette magique ni de parents parfaits, et que l’éducation bienveillante n’a finalement rien de compliqué. C’est juste un tas de petites choses, de comportements et de bon sens, qui commencent avant tout par soi-même.

Limitez votre stress

Parce qu’il n’existe pas de parent stressé qui réussi à être bienveillant face à un enfant déchaîné ! Et dans ce type de situations, nos connexions cérébrales qui permettent une saine gestion de nos émotions lâchent, et on se retrouve en train de hurler “ Non mais tu vas arrêter de crier oui !!! ” Pas génial hein ? Et désastreux pour le cerveau de l’enfant, le cœur du parent et le climat familial. Alors pour limiter le stress et ainsi ce genre de situations paradoxales et très désagréables, il faut réduire les sources de stress d’une part, et l’évacuer régulièrement, d’autre part. 

Concernant les sources de stress, elles peuvent être nombreuses et c’est à vous de les identifier : être en retard, avoir une dead-line, avoir un patron agressif, des difficultés amoureuses, une mauvaise alimentation, une culpabilité incessante… Commencez par agir sur celles que vous pouvez réduire rapidement : faites des petits changements dans votre alimentation, apprenez à mieux gérer votre temps, changez de job, évitez les relations toxiques….

Ensuite, pour le stress restant, attachez-vous à l’évacuer : par le sport, par des activités qui vous font du bien, en souriant, en faisant des câlins à vos enfant ou à votre chéri(e)… Un simple câlin permet de sécréter de l’ocytocine, une hormone du bien-être idéale pour se détendre ! Alors en plus de faire un bien fou à votre entourage, vous vous en faites à vous même !

Préservez votre sommeil

Voilà une source de stress récurrente chez les parents : le manque de sommeil. Et ici encore, impossible d’être dans la bienveillance quand on est en manque chronique de sommeil. D’ailleurs, une étude a montré que dès 7 jours de manque de sommeil, ce sont plus de 700 gènes qui commencent à moins bien fonctionner, accélérant ainsi votre vieillissement.  

Ainsi, même si l’on a tendance à se dire “ oh je me reposerai quand je serai vieux “, le sommeil doit être votre priorité ! Afin de justement ne pas devenir trop vieux avant l’heure !

Si vous avez des enfants en bas âge qui ne font pas encore leurs nuits ou qui sont des lève-tôt, la clef est dans l’organisation ! Couchez-vous plus tôt pour regagner les précieuses heurs de sommeils, ou alterner “ les nuits de gardes “ ou les grasses mats avec votre conjoint. De la même manière, n’hésitez pas à déléguer aux grands-parents de temps en temps, pour le plus grand bien de tous ! Et dès que l’occasion se présente, n’hésitez pas à faire une sieste ! Enfin, évitez les excitants avant de vous coucher et créez-vous un espace sommeil de qualité, afin d’avoir des nuits vraiment réparatrices.

Travaillez sur vous

Oui, car être parent, ça réveille bien souvent de vieilles blessures. C’est douloureux, mais c’est aussi une très belle opportunité de dépasser ces difficultés et blocages qui perdurent depuis longtemps. Chaque fois que vous faites un pas, que vous réglez un vieux problèmes, vous augmentez votre capacité de bienveillance envers votre enfant et envers vous-même. Car vous l’aurez compris, la bienveillance commence par vous ! Et bien souvent nous en manquons. Cela commence par savoir pardonner à ses parents pour ces choses qu’ils ne nous ont pas transmises ( eux non plus ne savaient pas tout ) et se pardonner nous-même pour nos erreurs ( encore une fois, le parent parfait n’existe pas ! ).

Alors si vous en ressentez le besoin, il faut franchir le pas, et demander de l’aide. De nombreuses techniques existent pour vous libérez de vos blocages, comme une thérapie, la kinésiologie, l’hypnose ou encore l’EFT, très utile pour résoudre des blocages récurrents ou des réactions inadaptées qui se répètent. Et vous le remarquerez, comme par magie, lorsque vous réussissez à vous calmer, l’enfant se calme aussi !  

Enfin, faites-vous confiance ! Le rôle de parent est le plus beau que l’on puisse avoir, mais également le plus difficile, et vous êtes déjà un super-héros du quotidien pour tout ce que vous faites !

Pour résumer, nous pouvons dire qu’adopter une éducation bienveillante, c’est tout simplement être dans l’amour. Dans l’amour de soi avant tout, et des autres. Car c’est tout ce dont vos enfants ont besoin pour bien se construire : de vous. De leurs parents. De votre amour bien sûr, mais aussi de tous vos gestes, de toutes vos paroles, de tous ces temps passés avec vous. Alors soyez juste disponible, et suivez vos instincts et votre cœur, c’est un chemin qui ne vous trompera jamais !

Source : https://habitudes-zen.net

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.