Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 23 AU 25 SEPTEMBRE 2016 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




On connaît tous, parents, ces situations dans lesquelles la colère ou la fatigue prennent le dessus et où nous n’arrivons plus à maîtriser nos enfants et leurs émotions. Dans ces moments-là, au lieu d’empirer les choses et d’entrer dans un rapport de force, changer complètement de comportement peut sauver un conflit !

Changer d’état d’esprit

A la base, le changement doit venir de notre manière de voir les choses. En effet, nous devons chercher à obtenir l’adhésion de l’enfant plutôt qu’à être obéis. Pourquoi ? Car l’obéissance implique un rapport de soumission tandis que l’adhésion suggère une démarche collaborative et valorisante pour l’enfant, et cela change tout. Car en imposant à son enfant de faire des choses sans explications, on remet en cause sa confiance en lui, on l’oblige à enfouir ses émotions, et on en déclenche d’autres encore plus désagréables. Cela créé une montée de stress néfaste pour lui, mais également pour vous parent, qui avez l’impression de ne pas être compris et de mal faire.

Des astuces pour renverser une situation conflictuelle

  • La Communication Non Violente ( CNV )

La CNV est une forme de communication qui vise à transformer les conflits en de simples dialogues. Selon le créateur de ce concept, «  La violence, quelle que soit sa forme, est une expression tragique de nos besoins insatisfaits ». La technique repose sur l’application de quatre principes fondamentaux :

1) Toute situation doit pouvoir être observée sans juger les autres

2) Chacun doit apprendre à exprimer son propre ressenti

3) à exprimer ses besoins

4) à formuler ce qu’il attend de l’autre

Pour attirer l’attention d’un enfant sur ce que vous attendez de lui, la méthode consiste à décrire, à proposer des choix, à remarquer ce qui est fait et en indiquant ce qui reste à accomplir et surtout à ne pas le juger, l’étiqueter, ou le comparer à quiconque. Et encore moins le menacer ou l’accuser.

Vous trouverez ici Des mots qui donnent confiance

Et à l’inverse Les phrases à ne plus utiliser !

 

  • L’humour et le jeu

L’humour et le jeu sont des outils exceptionnels pour modifier l’humeur des enfants (et des parents). Ainsi, une forte opposition peut se transformer en expérience positive. Voici quelques exemples issus du livre Parents épanouis, enfants épanouis :

Changer de voix pour imiter un personnage de dessin-animé. Cette technique diminue l’affect en faisant endosser le costume d’un autre personnage. C’est une sorte de jeu de rôle où l’enfant quitte son humeur du moment pour penser et agir comme un personnage fictif.

Modifier la réalité en y ajoutant une dose d’imagination. Par exemple, si vous trouvez que votre enfant a tendance à ne pas vous aider à la maison, mettez-le dans le rôle d’une princesse qui aime se faire servir…pour finir par lui expliquer que ce n’est pas la vraie vie !

Laissez exprimer votre créativité ! Rien de tel que le chant, la danse ou encore le dessin pour s’exprimer avec plus de légèreté. Il est en crise et vous ne savez pas comment le calmer ? Répondez-lui en chantant, cela le surprendra et le calmera naturellement !

On reprend à zéro ! Si malgré toute votre bonne volonté, vous vous retrouvez dans l’impasse, marquez un temps mort et rejouez la scène ! Pour cela, il suffit de sourire et de dire “ Ok, on efface tout et on recommence. Faisons semblant que je viens d’arriver dans ta chambre. » Et à partir de là, vous pouvez reprendre le scénario en utilisant les bases de la CNV, le jeu ou encore l’humour !

Prenez du recul, toujours, cela nous permet souvent de nous rendre compte que la situation est beaucoup moins grave que ce que l’on peut penser 🙂

Source : http://anti-deprime.com/

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

[/column]
Write a comment:

You must be logged in to post a comment.