Suivez-nous:                        
Open/Close Menu DU 21 AU 23 SEPTEMBRE 2018 AU CHÂTEAU DE FLAUGERGUES À MONTPELLIER




C’est le psychiatre Serge Tisseron qui est à l’origine de ce projet qui vise à fournir un cadre pour une meilleure utilisation des écrans au sein des familles : les balises 3-6-9-12. Voici ses conseils pour une utilisation saine des écrans, sans perturber le développement des enfants.

Quel parent ne s’est jamais demandé à quel âge laisser son jeune enfant utiliser une tablette, ou encore quelles limites poser à la consommation de télévision et à la fréquentation des réseaux sociaux ? Nous sommes bien obligé d’avouer que tout ceci est nouveau pour nous, et que dans une société en constante évolution, nous manquons cruellement de recul et de repères.

Les balises 3-6-9-12 sont conçues pour répondre à ces questions, et aussi à beaucoup d’autres ! Quatre repères les structurent :

  • 3 ans : l’entrée en maternelle
  • 6 ans : l’entrée en CP
  • 9 ans : l’âge où l’enfant maîtrise en principe la lecture et l’écriture
  • 12 ans : le passage au collège

Un fil rouge les réunit : aucun écran n’est mauvais en soi, tout dépend du moment et de la façon de les introduire dans la vie de l’enfant, exactement comme on le fait en diététique pour les aliments.

L’association 3-6-9-12, qui fait partie de la Fédération Petits Laboratoires d’Empathie (PLEM), s’est fixé pour objectif d’aider les parents à se repérer. Dans ce cadre, elle associe toujours à ses propositions de conférences trois autres formes d’intervention : des questionnaires à faire passer dans les classes et dans les familles sur les pratiques d’écran de façon à favoriser les échanges entre parents, enseignants et enfants autour des résultats ; l’aide à la constitution d’un festival de création numérique pour les adolescents, pour favoriser les relations intergénérationnelles ; et la création d’une semaine « pour apprendre à voir autrement », pendant laquelle chacun essaie de réduire sa consommation d’écrans à ce qui l’intéresse vraiment, tandis que sont mises en place des activités sociales alternatives aux écrans.

Ces balises ne sont évidemment pas définitives, car les technologies évoluent et leurs usages aussi. Leur objectif n’est pas d’expliquer à chacun « ce qu’il faut faire », mais de dire haut et fort : « il faut en parler ». Plus que jamais, il nous faut concilier la nécessité de protéger nos enfants les plus jeunes des écrans, et celle de leur apprendre progressivement à s’en servir, pour mieux savoir s’en passer. Car nous devons accepter que les écrans font partis de notre réalité.

Retrouvez l’affiche explicative par âge ici : http://bit.ly/2D3OF9K

Retrouvez toutes les activités de l’association sur leur site : https://www.3-6-9-12.org/

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Nom (obligatoire)

Prénom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Code postal (obligatoire)

Write a comment:

You must be logged in to post a comment.